CIVIL, CIVIQUE

Par: (pas credité)


Y.AMAR : On a beaucoup parlé à propos de la loi sur l'immigration,
d'appel à la "désobéissance civile". Civil est l'adjectif sur
lequel presque tout le monde semble s'accorder. Pourtant Robert
Badinter déclarait : "Je suis trop attaché à l'état de droit pour
appeler à la désobéissance civique" (en tout cas, c'est ainsi que
ses propos étaient transcrits dans le journal Libération). Et Raoul
Béteiller, député RPR s'oppose lui aussi à cette désobéissance
civique.

E.LATTANZIO : On voit donc qu'au-delà de la polémique, il y a du
flou dans l'adjectif. De quoi s'agit-il ? D'une désobéissance par
rapport à la loi, au droit. Et d'une désobéissance délibérée, non
pour tourner la loi ou frauder, mais pour contrer la loi de façon
ostensible.

Y.AMAR : Or, l'adjectif "civil" semble bien choisi puisqu'il fait
référence à la loi : on parle de droit civil qui régit les
rapports entre particuliers, de même qu'on parle de société
civile, de l'état-civil. L'adjectif "civique", bien que proche, a
des sens différents. Bien sûr, la racine est la même, les deux mots
ont un rapport avec l'idée de "cité", symbole de l'organisation
sociale.

E.LATTANZIO : Bien sûr, en latin déjà, les mots étaient parfois
synonymes : en droit romain, l'adjectif "civilis" a supplanté
l'adjectif "civicus". Pourtant, "civique" a des sens spécifiques.

Y.AMAR : Ce qui est civique renvoie au civisme, à un monde de
citoyen, à la "vertu". Ce mot porte l'idée d'un devoir, d'une
obligation librement consentie, alors que "civil" renvoie à la
contrainte de la loi, la menace sourde, la peine possible.

E.LATTANZIO : Voter, par exemple, on dit que c'est un "devoir
civique". Mais ce n'est pas une obligation légale, ce n'est pas
obligatoire.

Y.AMAR : Les droits civiques sont ceux qui permettent de se
comporter en citoyen, d'être électeur et éligible. Et
l'instruction civique est censée dispenser les éléments
nécessaires à un bon exercice du civisme. On comprend donc mieux
l'ambiguité "désobéissance civile/civique" : l'enjeu est à la
frontière des deux mots.


Go à la page principale d'archives