OCCASION

Par: (pas credité)


Y.AMAR : C'est le Salon du véhicule d'occasion.

E.LATTANZIO : "D'occasion"= il s'agit d'un véhicule qui a déjà
servi, mais peut encore le faire. Expression à rapprocher et à
différencier de "neuf" (qui n'a jamais servi) et d'"usagé" ( qui
ne peut plus servir).

Y.AMAR : Le développement de la revente des véhicules a donné lieu
à la création d'un "marché de l'occasion". On parle aussi des
"occasions Renault" pour désigner le parc d'automobiles d'occasion
que ce constructeur met à la disposition de sa clientèle.

E.LATTANZIO : Occasion : étymologiquement, ce qui "tombe"
("occidere" en latin = tomber). La notion est restée en français :
"ça tombe bien, mal, à pic", etc., idée ancienne du "moment
opportun", occasion = moment opportun, que les circonstances nous
procurent.

Y.AMAR : Occasion est souvent élidée par le langage familier, à
l'oral en "occase", "une bagnole d'occase". De l'idée de véhicule
d'occasion, on glisse à celle d'un achat intéressant : "c'est une
occase !" = c'est une bonne affaire, une marchandise bon marché, de
prix intéressant, un bon rapport qualité-prix en raison du fait
qu'elle est déjà en usage, qu'elle n'est pas neuve.

E.LATTANZIO : Synonyme : "de seconde main". Pour les voitures et
plus généralement les objets, l'occasion ou l'occase indiquent
qu'ils ont eu un premier propriétaire ou utilisateur. Une voiture
sera donc de seconde main, mais on peut la vendre en soulignant
qu'elle est "de première main", c'est-à-dire qu'elle n'a pas
changé de propriétaire depuis son achat initial. De "première
main" désigne la voiture qui a toujours été conduite par son
acquéreur d'origine. La "main" désigne ici la propriété.

Y.AMAR : "De première main" s'emploie dans d'autres contextes avec
une signification comparable : on parlera par exemple d'une
information "de première main" pour indiquer que la source de
l'information est directe.

E.LATTANZIO : Un chercheur dira que son savoir est de première
main s'il a puisé ses sources directement, sans intermédiaire,
dans un manuscrit par exemple. A l'inverse, une information de
seconde main suppose un intermédiaire : l'information est puisée à
une source indirecte. Dans ce contexte, c'est la notion de
médiation qui prévaut.

Y.AMAR : On peut ajouter que la voiture de première main n'est pas
passée de "main en main", qu'elle n'a pas "changé de main",
expressions qui désignent toutes deux un transfert de propriété.
On peut souligner la parenté avec l'expression "de la main à la
main" : qui signifie sans intermédiaire (transfert direct). On
retrouve l'idée de la médiation.


Go à la page principale d'archives