SIMPLE

Par: (pas credité)


Y.AMAR : Admirable événement : c'est aujourd'hui que se tiennent
les Assises de la simplification, mises en oeuvre par l'Institut
National de la simplification. L'idée de départ est, je crois, de
rendre la bureaucratie plus légère, moins opaque, moins
angoissante. Diable ! Un peu de courage ! Allons au-delà de l'aspect
irrémédiablement comique de l'intitulé, somme toute assez simple :
la simplification consiste à simplifier, et simplifier, c'est
rendre plus simple.

E.LATTANZIO : Interrogeons maintenant ce mot "simple". Son sens
(ses sens ...) n'est pas difficile à comprendre, et simple désigne
précisément ce qui n'est pas difficile à comprendre, ce qui est
facile à utiliser, ce qui se fait sans effort : un mode d'emploi
simple ... Bien sûr, on a quelques emplois avec des sens dérivés :
"simple" placé avant le nom signifie parfois "uniquement", "rien
que" : un simple coup de fil et le marché est rompu.

Y.AMAR : Ou bien simple veut dire clair, sans ambages : si vous ne
me faites pas de réduction, c'est simple, je n'achète pas le
pantalon. Simple, par contamination de sens, désigne aussi
quelqu'un qui n'est capable de comprendre que des choses simples :
il est un peu simple (= il est un peu bête, un peu demeuré, c'est
l'image de l'idiot du village, figure ancienne du débile léger).

E.LATTANZIO : Mais pour l'essentiel, simple est le contraire de
compliqué, de complexe. Voulez-vous dire par là que complexe et
compliqué peuvent s'employer l'un pour l'autre ? Que nenni !

Y.AMAR : Remarquons d'abord que simple, compliqué et complexe
viennent de la même racine : la syllabe "ple" ou "pli" dérive du
latin "plicare" ou "plectere", deux verbes cousins qui signifient
"plier". Ce qui est simple est donc étymologiquement "plié une
fois", formé d'un seul élément, contrairement à ce qui est
compliqué ou complexe (= replié sur soi en s'enroulant ou
s'entortillant).

E.LATTANZIO : Mais ce qui est compliqué indique une succession,
une addition, une juxtaposition d'éléments simples : un itinéraire
compliqué (deuxième à gauche, puis première à droite, puis après
le petit pont, première grande route à gauche et deux fois à
droite ...). Par extension, compliqué signifie embrouillé,
embarrassé, confus. Et le mot est souvent péjoratif : votre
histoire est bien compliquée.

Y.AMAR : Par contre complexe signifie au départ "formé d'éléments
hétérogènes de nature différente" (phrase simple/phrase complexe),
puis difficile à comprendre d'un seul coup, synthétiquement, qui
fait intervenir de nombreuses contraintes (l'emploi, un problème
complexe). Et complexe n'est nullement péjoratif : Eléonore est
une fille compliquée, et Hamlet, un personnage complexe.


Go à la page principale d'archives