CAISSE

Par: (pas credité)


Y.AMAR : L'affaire de la caisse noire du Sporting Club de
Toulon est à la une de l'actualité.

E.LATTANZIO : "Une caisse noire" ? Ne jouons pas les innocents, on
sait bien ce que c'est:c'est une réserve d'argent accumulée à
l'insu du fisc et géré selon une comptabilité clandestine à partir
de rentrées financières non déclarées (par exemple, pour les
entreprises de spectacle, une double billeterie ...).

Y.AMAR : Dans cet emploi, l'adjectif "noir" a un sens évident,
celui de clandestin, de même que dans "marché noir", "travail
noir" (ou "au noir"), etc ... Mais ce sujet a déjà été abordé.

E.LATTANZIO : Aujourd'hui, c'est plutôt "caisse" qui nous
intéresse, mot qui vient du latin, avec étape provençale, et qui
désigne, de nos jours comme à l'origine, un "coffre". Le sens
propre s'est donc conservé, non sans acquérir, au fil du temps, un
certain nombre de significations métaphoriques :

Y.AMAR : Au début du siècle, la caisse c'est la poitrine, et "s'en
aller de la caisse", dans un argot imagé, c'est être atteint de
phtisie, pour parfois en mourir. Mais, vers 1970, la caisse, c'est
la voiture, ce qui explique certaines expressions encore plus
familières, comme "à fond la caisse" (= à toute allure).

E.LATTANZIO : Néanmoins, depuis bien longtemps, la caisse, c'est
le coffre, ou le coffret où l'on serre l'argent, et c'est de loin
cette série de sens qui est la plus riche.

Y.AMAR : Au sens le plus littéral, d'abord : on se sert d'une
caisse, ou d'une petite caisse (une cassette) pour y ranger ses
biens : argent, bijoux, etc ... Cf. Molière et "les beaux yeux de

ma cassette". La caisse devient donc le lieu de la trésorerie, de
la réserve d'un particulier, d'une entreprise ou même d'un Etat :
les caisses sont vides, sont pleines ...

E.LATTANZIO : En même temps, la caisse devient un objet
indispensable à l'échange commerçant, du point de vue du vendeur,
comme de celui du client.

Y.AMAR : "Passer à la caisse" = payer et cette tournure est bien
souvent figurée. Et ce qui rapporte "fait sonner le tiroir-caisse"
: souvenir des caisses enregistreuses (chaque fois que sa chanson
passe à la radio, ça fait sonner le tiroir-caisse).

E.LATTANZIO : Plus abstrait, la caisse, par métonymies
successives, désigne un organisme de gestion financière, qui
s'occupe la plupart du temps des deniers publics : Caisse primaire
d'assurance-maladie, Caisse d'allocations familiales, Caisse
d'Epargne. Une caisse, à l'origine un coffre, c'est presque une
banque, à l'origine un banc.


Go à la page principale d'archives