FETE

Par: (pas credité)


Y.AMAR : Ouverture du Festival de Cannes. Ne parlons pas de
cinéma, mais du mot "festival". Cannes est en France l'un des plus
anciens et des plus prestigieux, et des plus institutionnels. En
quelques jours, concentration de films, montrés le matin,
l'après-midi, le soir.

E.LATTANZIO : De même au Festival d'Avignon, on a une
concentration de pièces de théâtre, et on sait que les festivals,
notamment l'été, ou en période de vacances se sont incroyablement
répandus en France. Donc mode du mot et de la chose, avec une
mention spéciale pour Cannes : ce festival ne se borne pas à
montrer un palmarès élaboré par un jury qui vient couronner la
manifestation.

Y.AMAR : On voit en tout cas que le mot désigne une concentration
culturelle, avec des spécialités : Aix et l'Opéra, Antibes et le
jazz, Saintes et le baroque ... Souvent même, le mot s'est étendu
à une programmation spéciale et thématique dans un certain lieu :
Festival Kurosawa aux Ursulines, etc.

E.LATTANZIO : Le sens actuel est récent (1930 environ) et est
emprunt à l'anglais, qui lui-même tenait le mot de l'ancien
français. Au départ, c'était tout simplement un adjectif
signifiant joyeux, qui a une couleur de fête. Mais cet emploi
n'existe plus du tout. La mode actuelle du mot vient très
certainement du voisinage du mot carnaval, sans rapport
étymologique, mais dont la terminaison est la même.

Y.AMAR : Sur "festival", on a forgé le mot "festivalier", pas bien
beau à mon avis, mais c'est bien subjectif. "Festival" vient bien
sûr de "fête", vieux mot que la mode a également remis à la mode ces
dernières années. Tout le soixante-huitardisme n'a bruissé que de
ce concept de sens de la fête (disponibilité, rejet des
conventions, générosité, etc.) et le mot a eu tendance à
remplacer des expressions désuètes : surprises-parties, etc ...
"Fête" avait un côté plus débridé, en un mot, plus "festif".

E.LATTANZIO : Autre adjectif fort à la mode depuis quinze ans qui
évoque une ambiance de fête ouverte à toutes possibilités, et
antichambre de la bacchanale.

Y.AMAR : "Festivité" par contre n'est pas spécialement à la mode,
désigne un ensemble de réjouissances organisées, et est souvent
ironique.


Go à la page principale d'archives