SE RAPPELER / SE SOUVENIR

Par: (pas credité)


Y.AMAR : 8 mai 1945 : capitulation de l'Allemagne nazie - 8 mai
1997 : bonne occasion de se souvenir. Cette journée du 8 mai,
outre que cette année c'est l'Ascension, est en effet une journée
dite "du souvenir". Donc on se souvient, on se rappelle. Bonne
occasion pour nous de nous remémorer les différences de
construction entre les verbes se souvenir et se rappeler.

E.LATTANZIO : Ca paraît compliqué, mais en fait c'est simple. Se
souvenir se construit avec la préposition "de" : je me souviens de
votre numéro de téléphone. Se rappeler se construit sans
préposition : je me rappelle votre numéro de téléphone.
Évidemment, la faute est fréquente, et on entend souvent dire "Je
me rappelle de votre numéro". C'est fréquent mais c'est fautif.

Y.AMAR : On dit donc que "se rappeler" a une construction directe
(c'est-à-dire qu'il se construit avec un complément d'objet
direct).

E.LATTANZIO : Et on a encore plus tendance à faire des fautes
lorsque le COD est un pronom. Par exemple, si quelque chose vous a
marqué, comme une promenade en gondole, au clair de lune, avec
Marguerite.

Y.AMAR : Vous direz justement : cette promenade, je m'en souviens
comme si c'était hier. Mais, encore mieux, vous devrez dire :
cette promenade, je me la rappelle comme si c'était hier.

E.LATTANZIO : Et non : cette promenade je m'en rappelle comme si
c'était hier. On dit donc "je m'en souviens" et "je me le/la
rappelle"

Y.AMAR : La tentation la plus forte vient peut-être des pronoms
relatifs. On dira : tous ces bons moments dont je me souviens mais
tous ces bons moments que je me rappelle et non tous ces bons
moments dont je me rappelle.

E.LATTANZIO : La faute est si commune que la formule correcte
sonnerait presque bizarre. Mais c'est comme ça (du moins pour le
moment).

Y.AMAR : Est-ce que ça veut vraiment dire qu'on ne peut jamais
construire le verbe se rappeler avec "de", "en", "dont" ? Ce
serait mal connaître la complexité et la perfidie de la langue
française ! Il peut arriver que se rappeler se construise avec un
COD (jusque là tout va bien) et que ce COD lui-même se construise
avec l'un de ces trois mots "de", "en", "dont".

E.LATTANZIO : Cette soirée, je m'en rappelle tous les détails (=
je me rappelle tous les détails de cette soirée). Cette soirée
dont je me rappelle tous les détails est restée gravée au
firmament de ma mémoire.


Go à la page principale d'archives