SONDAGE

Par: (pas credité)


E.LATTANZIO : Les règles du débat démocratique nous interdisent de
parler du contenu de la campagne électorale en cours; elles ne
nous empêchent pas de parler de ses effets secondaires. Par
exemple du mot "sondage", puisque ceux-ci se multiplient et
tentent de donner en avance une idée du résultat des élections.

Y.AMAR : Un sondage est donc une enquête qui cherche à déterminer
la répartition des opinions, et dans le cas qui nous intéresse,
une période pré-électorale, les intentions de vote. Sondage est
l'expression abrégée d'"enquête par sondage" parce que ces
enquêtes procèdent en évaluant les intentions des électeurs. Pas
de tous évidemment, mais de ce qu'on appelle un "échantillon
représentatif", c'est-à-dire une petite population (souvent un
millier de personnes) qui est censée être à l'image de la
population électorale totale.

E.LATTANZIO : Bien sûr, on ne peut augurer de la justesse ni de la
précision d'un sondage, mais une investigation sur les intentions
de vote permet une projection du résultat de l'élection avant même
que cette élection ait lieu.

Y.AMAR : Le mot "sonde" nous vient du vocabulaire de la mer. Soit
d'une langue nordique (sund = mer et sundgyrd = perche pour
mesurer la profondeur de l'eau). Le premier élément, sund, aurait
été mal interprété par des marins, comme signifiant la perche qui
mesure.

E.LATTANZIO : Soit du latin médiéval "subundare" = immerger. En
tout cas, sonder a d'abord voulu dire évaluer la profondeur de
l'eau, pour savoir si le bateau peut s'y risquer.

Y.AMAR : La sonde est donc d'abord une perche ou une corde lestée,
puis en médecine, un instrument conique qui sert à explorer,
nettoyer, nourrir ou vider les canaux naturels (sonde rénale).

E.LATTANZIO : C'est ensuite une tige de fer qui sert à évaluer la
consistance d'un solide (sonde à fromage), ou qui sert aux
douaniers à se faire une idée du contenu des sacs et des ballots.
D'ailleurs un "sondeur", en argot, a voulu dire un douanier, et un
"père sondeur", un homme rusé, à qui on ne la fait pas.

Y.AMAR : Le vocabulaire astronautique a également utilisé ce mot :
ballon-sonde, sonde spatiale, etc ... L'idée générale est donc
toujours la même : envoyer dans un endroit difficile d'accès un
instrument qui mesurera ou évaluera.

E.LATTANZIO : De là les sens figurés du verbe "sonder". Sonder
quelqu'un, c'est tenter d'apprécier son opinion, sa réaction
possible, en faisant des allusions indirectes et discrètes.
J'aimerais bien épouser Josette, mais je ne suis pas sûr que mon
père sera d'accord. Je vais le sonder. C'est à peu près la même
chose que pour "tâter le terrain".


Go à la page principale d'archives