FRANC-MAÇONNERIE

Par: (pas credité)


Y.AMAR : Grande exposition à Tours sur la franc-maçonnerie et
l'art maçonnique.

E.LATTANZIO : Qu'est-ce que c'est ? Une société, plus ou moins
secrète (les membres sont tenus au secret), laïque et qui veut
promouvoir une sorte d'humanisme éclairé.

Y.AMAR : Mais c'est le nom qui est mystérieux. La société des
Franc-maçons semble être l'émanation des sociétés de compagnonnage
qui, au moyen-âge, organisaient la vie des artisans. Les métiers
étaient structurés selon des corporations strictes et
hiérarchisées, avec apprentis, compagnons et maîtres.

E.LATTANZIO : Les bâtisseurs en particulier avaient à coeur de
protéger et de transmettre leurs secrets et leur savoir-faire.

Y.AMAR : Dans ces corporations se sont constitués des groupes
d'experts, de maîtres, d'architectes en fait qui probablement ont
fondé des "sur-corporations"

E.LATTANZIO : D'autre part ces architectes voyageaient souvent
pour aller proposer ici ou là leurs compétences.

Y.AMAR : Cette indépendance professionnelle, d'une nature assez
rare au moyen-âge, explique qu'ils aient tenu à se revendiquer
comme "francs-maçons" = maçons libres.

E.LATTANZIO : Franc = libre à l'époque. Cf. les villefranches et
les francs bourgeois = qui échappe au système féodal
"vassal/suzerain".

Y.AMAR : C'est en Angleterre que se constituent solidement les
sociétés de francs-maçons. Le nom, emprunté à l'ancien français
par l'anglais, revient en France et traduit "free mason".

E.LATTANZIO : Quand on est plus ou moins de connivence avec ces
sociétés, ou simplement quand le contexte est clair, on dit
simplement "maçon", ou "franc-mac".

Y.AMAR : D'ailleurs l'adjectif est pratiquement toujours abrégé :
maçonnique plutôt que franc-maçonnique (musique maçonnique,
symboles maçonniques). L'organisation des francs-maçons génère
aussi son vocabulaire.

E.LATTANZIO : L'unité de base est la "loge" et les loges d'une
obédience maçonnique sont regroupées dans une grande-loge, ou
grand orient.

Y.AMAR : Pourquoi orient ? Probablement parce que ce mot a
signifié "éclat, lumière, pureté" ...

E.LATTANZIO : Les francs-maçons sont connus pour s'entraider et
pratiquer une solidarité active.

Y.AMAR : C'est probablement pour ça, autant que pour leurs idées
démocratiques et leur défense d'un humanisme éclairé, qu'ils ont
été la cible des attaques fascistes (les juifs et les
francs-maçons).

E.LATTANZIO : Mais cette solidarité explique aussi pourquoi,
parfois, le mot peut être utilisé de façon figurée pour désigner
un réseau de gens, une bande. Il est alors plus ou moins synonyme
de mafia ou de lobby. Exemple, la franc-maçonnerie des grandes
écoles.


Go à la page principale d'archives