AUDIT

Par: (pas credité)


De quoi parle-t-on aujourd'hui ? De l'audit du financier du gouvernement, c'est-à-dire d'une espèce d'expertise sur l'état des finances françaises, ou du moins de l'Etat français.

Audit ? Un mot bizarre, un mot d'ailleurs anglo-latin. Anglo-latin ? Oui, puisque c'est un emprunt à la langue anglaise qui date de la première moitié du 20ème siècle, mais qui s'est surtout répandu à partir de 1970. Mais c'est également un mot qui dérive du latin, et qui d'ailleurs a gardé une manière d'étrangeté orthographique et sonore : il se termine par un "t" prononcé, comme si la consonne finale était suivie d'un "e" muet. Notons en passant que ça correspond à une tendance du langage technocratique actuel. Cf coût. Audit dérive donc directement du latin audio - un verbe qui signifie écouter, mais qui n'est pas sans lien avec quelques significations voisines : ausculter, estimer, évaluer. Il débouche ainsi facilement sur l'image de l'augure, ou du médecin qui écoute, déduit, comprend et interprète. Ca tient du Savant et du magicien ; ça tient de la science et du prodige.

Le mot, dans la langue contemporaine, s'est donc spécialisé dans le sens d'expertise dans le domaine de la gestion comptable et de la santé financière. Un audit est une sorte de bilan en ce qui concerne une société ou une activité. S'il s'agit de l'affaire France, la chose est d'importance. Audit désigne à la fois l'expertise et l'expert ("Le gouvernement a nommé un audit ..."). Et il faut se souvenir que le nom, plus complet, d'auditeur a désigné et désigne encore un haut fonctionnaire: auditeur du Châtelet - dès le 13ème siècle, auditeur à la Cour ou du Conseil d'Etat, de nos jours.

Le français moderne s'est volontiers accommodé de termes qui dérivent de cette même origine, ainsi audimat. L'audimat est au départ la marque déposée d'une technique pour évaluer l'audience de programmes de télévision. On procédait à l'aide d'un appareil nommé audimètre. L'audimètre s'étant perfectionné, on l'a fait fonctionner automatiquement. Et c'est ce croisement d'audimètre et d'automatique qui a donné audimat. Audimat est aujourd'hui un mot courant qui s'utilise comme un nom commun.

Mais la mode d'un tel nom explique le renouveau de certains autres, dans certains de leurs sens : audience par exemple, fleur du même arbre, et qui désigne bien souvent le public touché par une émission et par conséquent le taux d'écoute. Et du sens de taux d'écoute, on passe à celui d'impact, d'écho, de répercussion.


Go à la page principale d'archives