MONTAGNE

Par: (pas credité)


Une montagne ne va jamais seule. Alors ? Alors une chaîne !

Une chaîne de montagnes. La chaîne de l'Himalaya, la chaîne des
Alpes, la chaîne des Pyrénées... Mais la Cordillère des Andes.

Que ce soit l'image de la "chaîne", ou celle de la "corde", ça
correspond à un système géographique vaste, complexe et souvent
allongé.

Si on a affaire à un gros tas de monts, on dira plus volontiers
"massif" dont l'image rend un écho plus lourd, plus ramassé :
Massif Armoricain, Central, etc.

"Massif" correspond d'ordinaire à un ensemble moins important que
chaîne : le Massif Central, c'est moins grand que les Alpes.
D'ailleurs, on trouve parfois de petits massifs au milieu d'une
grande chaîne. Ex. Alpes : Massif du Mont Blanc, Massif de la
Vanoise. Et si le massif est réellement peu important, on dit les
Monts : les Monts d'Arée, les Monts de l'Hérault.

Maintenant, comment désigner chacun de ces accidents géographiques
qui, orgueilleux ou débonnaires, portent vers le ciel ?

Les plus généraux et évidents : Mont (au singulier) pour les plus
hauts, Mont-Blanc, Mont Everest, Mont Gerbier des Joncs...
Montagne (pour les plus hautes), Montagne Noire, Montagne Pelée...
Non seulement, ils pointent, mais ils "culminent", à 4 807 mètres
pour le Mont-Blanc, verbe consacré par les guides touristiques ou
les manuels scolaires.

Mais chaque chaîne a ses spécialités :

Alpes et Pyrénées : (montagnes jeunes aux sommets élancés) Pic du
Midi de Bigorre, du midi d'Ossau (Pyrénées) - Aiguilles du Midi
(Massif du Mont-blanc) - Dents du midi (Valais Suisse) - Barres...,
etc.

Massif Central : Monts du Cantal = sommet qui surplombe (1 855 m !) -
(Puy de Dôme, Chaîne des Puys, etc.), montagne beaucoup moins
acérée = podium, tertre, socle. De là, le nom propre Dupuy,
Dupuis, Puech, Puig, Delpeuch, etc. qu'on trouve un peu partout
dans la partie Sud-Centre, Sud-Ouest de la France.

Vosges : Ballon (de Guebwiller) : sommet arrondi.


Go à la page principale d'archives