COQUILLAGES ET CRUSTACES

Par: (pas credité)


Au restau, qu'est-ce qu'on vous propose : "mollusques" ou
"coquillages" ? Pourtant, les coquillages sont des mollusques
(depuis Johnston et Cuvier) même si ce ne sont pas les seuls.
Preuve que les logiques du vocabulaire ne s'appuient pas seulement
sur les référents (les objets nommés) mais sur l'usage qu'on
entend faire des mots.

Ainsi "fruits de mer". Expression qui correspond uniquement à un
point de vue culinaire et gastronomique ... ainsi s'explique son côté alléchant
(italien : frutti del mare).
L'expression est vague. Elle renvoie à des produits de la mer qui
se mangent et ne sont pas des poissons (ni des mammifères marins).

Ce sont des coquillages et des crustacés, souvent servis en
assortiments : plateau de fruits de mer.
"Crustacés" = animaux à carapace. L'origine est précise : 1476,
Théodore de Gaza forge le mot latin "crustaceus" pour traduire en
latin un texte d'Aristote. Le mot est formé de "crusta" = croûte :
le crustacé vit "encroûté" dans sa "croûte".
Principaux crustacés : crabe, homard, langouste ("-ine"),
crevette...

Les 2 premiers viennent de langues germaniques (ancien
néerlandais).
"Crabe" a supplanté en français le latin "cancer" qui n'a gardé
que le nom de maladie.
"Homard" est fort différend de "langouste".
"Langouste" vient du provençal "locuste" qui signifie également
sauterelle.

Pourtant, les animaux sont proches, et, d'ailleurs, d'autres
langues ne font pas la différence (anglais : lobster).
Quant à la crevette, elle a la réputation de sauter, ce qui
explique son nom : "crevette" = chevrette = petite chèvre, de même
que "bouquet" = petit bouc.

Quelques rares sens figurés pour les crustacés, assez péjoratif :
vieux crabe = vieil aigri, acariâtre. Ce terme est injurieux.
Crevette n'est plus en usage, mais désignait, fin 19ème siècle,
une demi-mondaine.

"Coquillages". Ça renvoie à 2 réalités.
Le mollusque, c'est-à-dire l'animal qu'on mange et, la plupart du
temps, il est servi dans sa coquille (mais pas toujours).
La coquille elle-même est aussi appelée coquillage, en dehors de
toute référence à l'habitant (collier de coquillages, ramasser des
coquillages, etc...)
Huîtres, moules, praires, coques, bigorneaux, St Jacques.


Go à la page principale d'archives