DICTATEUR - DESPOTE - TYRAN

Par: (pas credité)


Le Maréchal Mobutu vient de mourir. Sans vouloir commenter ce qu'a
été son pouvoir, on peut remarquer qu'il avait incarné un pouvoir
fort. Et les mots qu'on a le plus entendus ces derniers jours
étaient dictateur, tyran ou despote. Quelle différence entre ces
trois termes ?

Dictateur : changement radical entre le sens étymologique et le
sens actuel. Même racine que "dictée", que "dictare" en latin :
donner des ordres. Donc le dictateur est celui qui donne les
ordres.

Pendant la république romaine, le dictateur est un magistrat dont
l'existence est prévue par les institutions : dans des circonstances
graves et pour une période délimitée, un seul homme
prenait tous les pouvoirs. Mais le mot n'est pas resté associé à
l'histoire romaine. Il est très actuel et très péjoratif. Le
dictateur est un chef d'état qui a tous les pouvoirs, qui commande
et décide seul, qui ne rend pas de comptes et n'est pas mandaté
par le peuple. En général ça évoque l'idée d'un coup d'état, d'une prise de
pouvoir par la force. En tout cas pas d'une élection.

Dictature est un mot plus utilisé encore et il désigne un pays
ainsi dirigé. Il s'oppose en général à "démocratie" et évoque
l'idée d'un pays étouffé, de libertés muselées.

"Tyran" : les sens sont assez proches, mais les emplois différents
: ça vient du grec mais en grec le mot n'a pas été vraiment senti
comme péjoratif. Le premier sens se rapproche de "Tout-Puissant",
c'est celui dont la puissance n'est pas limitée par aucune loi, le
mot, en grec, a qualifié Zeus, le Dieu des Dieux.

Politiquement, toujours en Grèce, c'est celui qui arrive au
pouvoir par des moyens illégaux, même s'il se révèle bon
gouvernant. Le mot n'est donc pas lié à l'ivresse du pouvoir ni à
son exercice. Aujourd'hui c'est pratiquement l'inverse. Le tyran
exerce tous les pouvoirs selon son bon plaisir et cette autorité
absolue est très liée à la personne du tyran. Le dictateur est une
figure d'homme d'état alors que le tyran exerce une autorité
capricieuse, un peu caractérielle, un peu perverse, terrifiante et
imprévisible.

Dérive possible du politique au privé : on parle de "tyran
domestique", maître absolu dans sa famille. Alors que le mot
dictateur ne sort jamais du vocabulaire politique.

Quant à "despote" (du grec chef de famille) il est utilisé pour
désigner les souverains orientaux, les "potentats" jusqu'au 18ème
siècle. Il est péjoratif, mais étrangement, on assiste à la
naissance de l'expression "despote éclairé" qui nuance le mot.


Go à la page principale d'archives