"LA" CALLAS

Par: (pas credité)


Les hommages se multiplient à l'occasion des vingt ans de la mort
de Maria Callas, celle qu'on appelait "La Callas".

Pourquoi " la" Callas ?... comme on dit aussi dans les Aventures de Tintin, "la"
Castafiore... C'est que l'usage s'est répandu d'utiliser l'article
"la" devant le nom de famille pour parler des grandes cantatrices.
La plus célèbre est probablement la Patti, chanteuse d'origine
italienne qui fit une immense carrière et écrivit même son
autobiographie sous le titre, en français, de "Règne de la Patti".
Cela prouve bien que l'expression n'est pas du tout péjorative.
Pourtant, il y a quelque chose d'étrange, d'un peu équivoque à
mettre ainsi un article devant un nom propre. Comme si ces
chanteuses étaient, non pas des femmes de mauvaise vie, mais des
créatures à l'identité étrange.

De toute façon, c'était déjà une tradition chez les comédiennes,
mais cette pratique est plutôt ancienne et n'a jamais été
systématique : on ne dit pas "la Bernhardt" quand on parle de
Sarah Bernhardt.

Et, d'ailleurs, cette façon de dire semble très en perte de vitesse,
même en ce qui concerne les cantatrices. La Callas est un vestige
du passé, la diva par excellence, et on ne dit jamais aujourd'hui
"la Berganza", "la Schwartzkopf" ou "la Pollet".

Pour les hommes, il est arrivé, à propos d'artistes italiens de la
Renaissance ou du Moyen-Age, qu'on suive le même usage : le Tasse...
On suivait en gros une tradition italienne. Mais là aussi
c'est un usage qui tend à disparaître : on ne dit pratiquement
plus jamais "le Dante", mais Dante.


Go à la page principale d'archives