SPOUTNIK

Par: (pas credité)


Octobre 1957 : 40 ans déjà ! Voici 40 ans que pour la première
fois, un engin lancé de la Terre par la main de l'homme, n'est pas
retombé. Voici 40 ans qu'on sait qu'il n'est pas impossible
d'échapper à l'attraction terrestre.

En effet, en octobre 1957, les Soviétiques lançaient le premier
Spoutnik, un satellite artificiel qu'ils avaient réussi à mettre
en orbite et donc à faire tourner autour de la Terre.

Ça avait fait l'effet d'une bombe, à l'époque, en pleine guerre
froide, car cela démontrait bien l'avance technologique des Russes
dont on comprenait bien qu'ils pouvaient lancer, à fortiori, des
fusées intercontinentales.

Mais, ce Spoutnik marquait surtout une étape importante dans la
conquête de l'espace, avec un nom bizarre, amusant et qui fit
fortune.

Spoutnik veut dire littéralement "compagnon de route, de voyage",
un nom qu'affectionnaient, à l'époque, ceux qui étaient en France,
proches du parti communiste : c'est le nom qu'on donnait aux
sympathisants communistes qui n'étaient pas membres du P.C.

Mais le mot "Spoutnik" a eu du succès grâce à ses sonorités : on
dirait un nom inventé, dont les consonnances ne sont certainement
pas françaises, mais qui ne font pas vraiment russes non plus.

"Spoutnik" a été à la mode - un groupe de chanteurs avait pris ce
nom, mais n'a pas eu de descendance (aucun dérivé). Et il est
resté lié à ces premières expériences. Aujourd'hui, on n'emploie
pas ce mot à propos de la "station orbitale" MIR.

Les Américains, eux aussi, ont eu leur vocabulaire spatial, et la
réponse du berger à la bergère a sonné en 1969 avec le premier
débarquement sur la Lune. Et là, on parlait de LEM, c'est-à-dire
du L.M., Lunar modul, le module lunaire.


Go à la page principale d'archives