RECENSEMENT

Par: (pas credité)


On se compte ! C'est l'époque de l'estimation annuelle de la
population, effectuée par l'INSEE. Attention, il ne s'agit pas du
recensement, opération voisine, mais plus lourde, plus complète,
plus longue et plus chère, qui ne s'effectue qu'irrégulièrement.

Le dernier date de 1990, et le prochain est prévu pour 1999. Le
recensement est une sorte de photographie démographique d'une
certaine population : combien sommes-nous ? qui sommes-nous ?...
Le premier recensement moderne est post-révolutionnaire : il date
de 1801, et c'est essentiellement l'oeuvre de Lucien Bonaparte et
de Chaptal. Quant au premier recensement historico-légendaire, on
peut peut-être en créditer Moïse qui, dans le désert, (bon
isolement du corpus), compta les tribus (il y en avait toujours
une pour lui échapper) et les enfants d'Israël.

Le verbe "recenser" a actuellement deux sens principaux :
- compter une population ;
- dénombrer, inventorier un certain nombre d'éléments : on recense
par exemple tous les livres consacrés à Louis Jouvet...

Attention à l'orthographe "recenser" qui vient de "cens", mot
lui-même issu en latin "census" : évaluation de la fortune de
chacun pour évaluer l'impôt.

C'est ainsi qu'on a parlé en France du suffrage censitaire, un
système surtout en vigueur durant le XIXème siècle, qui prévoyait
que pour être électeur ou éligible, il fallait payer une certaine
quotité d'impôt. Le pouvoir politique et la citoyenneté étaient
fonction de la fortune, et le suffrage censitaire s'opposait au
suffrage universel.


Go à la page principale d'archives