MONDE

Par: (pas credité)


On ne parle que de mondialisation et de village global, du fait
que les transports, mais surtout les moyens de communication se
jouent actuellement des distances. Les notions de proximité et
d'éloignement n'ont plus le même sens et pour certaines denrées,
notamment l'information, l'argent, les distances ne veulent plus
dire grand-chose. Mais il n'y a pas que cet exemple, et les
délocalisations industrielles sont une autre facette de cette
mondialisation.

Si le monde est un village global, il convient donc de
s'interroger sur ce mot et sur ce concept.
Le sens le plus courant de monde global englobe tout ce qui existe,
l'Univers. Comment en est-on arrivé là, vu que le mot est
un des mystères étymologiques de la langue latine ?

1er sens : Mundus = coffret dans lequel la mariée apportait son
trousseau, puis, toilette féminine. Ce mot est donc associé à ce
qui est propret, coquet, apprécié (cf. son contraire : immonde).
2ème série de sens : par un saut sémantique vertigineux et dont la
logique nous échappe, monde va signifier univers. Et c'est le sens
de base du mot en français actuel. Le monde, c'est donc la
Création ("Depuis que le monde est monde"). Le sens a souvent une
connotation religieuse : le bonheur n'est pas de ce monde. Ce
monde s'oppose ici à "l'autre monde", c'est-à-dire l'au-delà, le
monde céleste.

Plaisamment, cette dernière expression peut échapper au lexique
religieux : je vais t'expédier dans l'Autre Monde, le "ad patres".
Le monde, c'est souvent aussi la terre, le globe terrestre (courir
le monde, le vaste monde). Et on peut préciser : depuis les
grandes Découvertes, on a le nouveau Monde et l'Ancien (attesté en
1516).

Et par extension, le mot désigne les gens, la foule : il n'y a pas
beaucoup de monde, il y a du monde dans le train...
Et donc, ça se module : un peu, beaucoup de monde, un monde fou,
il y avait un monde ! Et ça finit par donner naissance à un pronom :
tout le monde, au sens collectif, et à l'accord singulier : ne
pas dire "tout le monde sont là".


Go à la page principale d'archives