CARDINAL

Par: (pas credité)


Les cardinaux vont avoir du renfort : le Prima des Gaules,
archevêque de Lyon va être nommé cardinal, et vingt-deux autres
avec lui, dont deux "in petore", c'est-à-dire en secret, pour les
protéger des dangers auxquels leur nomination pourrait les
exposer. Etymologie : cardo (latin) = gond, pivot.

Sens premier : adjectif signifiant principal, premier.
Deux exemples : - les vertus chrétiennes dites cardinales :
justice, prudence, tempérance, force. Ces vertus sont considérées
comme premières. Toutes les autres peuvent leur être rapportées.
(Mais attention, les vertus théologales ne comptent pas exactement
pour du beurre : ce sont celles qui ont Dieu pour objet : la foi,
l'espérance et la charité).
Les points cardinaux : à l'horizon, les quatre points permettant
de s'orienter (nord, sud, etc.). On parlait à l'origine des
"vents cardinaux", qui soufflaient de ces quatre directions.

Nombre cardinal : qui exprime la quantité, par opposition par
exemple à l'ordinal qui exprime le rang. Opposition entre un,
deux, trois, etc. (cardinal) et premier, deuxième, etc.
(ordinal). C'est intéressant mais on ne sait pas trop pourquoi on
a donné à ces nombres ce qualificatif de cardinal.
Cardinal : Haut Dignitaire de l'Eglise, membre du Sacré Collège,
qui élit le pape depuis le concile de Latran de 1179. Selon le
droit canon, le Sacré Collège est "le sénat du pontife romain :
ils (les cardinaux) l'assistent comme ses principaux conseillers et
aides dans le gouvernement de l'Eglise).
La dignité de cardinal n'impliquait pas à certaines époques (au
XVIIème siècle par exemple) d'être ordonné prêtre. Ainsi, Mazarin
qui était seulement tonsuré (tonsure = premier degré seulement
de la cléricature). Son mariage secret avec Anne d'Autriche est
donc possible. (Bien que les historiens modernes s'accordent à
dire que tout ça, c'est faribole, et que la reine et le cardinal
se sont contentés de vivre tranquillement dans le péché).
Aujourd'hui, les cardinaux sont tous évêques.

Le cardinalat = dignité du cardinal; accéder au cardinalat.
Sur "cardinal", on a forgé l'adjectif "cardinalice" : attaché à la
dignité de cardinal. S'emploie surtout dans l'expression "pourpre
cardinalice". La pourpre était chez les anciens le colorant rouge
foncé dont on teignait les vêtements de hauts magistrats, le
cardinal en a bénéficié pour son manteau. La pourpre cardinalice
est donc le signe de la dignité de cette fonction, ce qui
occasionna la bourde célèbre de Jules Janin : " Le homard, ce
Cardinal des mers...".

Expressions anciennes (XVI et XVIIèmes siècles) liées à la
couleur rouge :
"faire cardinal" et plus explicitement "être fait cardinal en
place de grève" : être décapité. Allusion au cou tranché (on
disait aussi chapeau rouge, faire porter le chapeau rouge).
"avoir son cardinal" (XVIIème siècle) : avoir ses règles pour une
femme.
"boire un cardinal".


Go à la page principale d'archives