CHOEUR

Par: (pas credité)


En ce moment commence le Festival Chorus des Hauts-de-Seine qui,
atomisé sur tout un département, va permettre durant plusieurs
week-ends successifs de découvrir de jeunes talents de la chanson
d'expression française. Si ce mot de chorus est lié au chant,
c'est à cause de son étymologie (toute sa famille est vocale),
mais aussi à la suite d'une influence anglo-américaine - comme
quoi, nul n'est à l'abri. Chorus signifie choeur en anglais, et
les expressions "chorus girls & boys", pour choristes, sont bien
comprises en français. D'autre part, dans le jazz, et à ma grande
surprise, cette acception est attestée dans le Petit Robert, un
"chorus" est une improvisation sur une structure harmonique.

Mais foin du puritanisme : le mot de chorus existe bien en français,
dans des emplois qui n'ont que de lointains rapport avec
la musique : "faire chorus" signifie qu'un groupe de gens abondent
dans le sens de quelqu'un, qu'ils surenchérissent, et sont
bruyamment et ostensiblement du même avis. Ce qui permet
d'ailleurs de bien comprendre l'expression "tous en choeur", qui
veut dire tous ensemble, avec un ensemble touchant, selon la
formule consacrée. Et dans ce cas, l'action peut largement
déborder le contexte musical ou même verbal : "Tous en choeur, on
est allé se baigner".

Alors, quel est ce choeur dont il est question ? Dans le théâtre
antique, c'est un groupe d'acteurs - les "choreutes" - qui
déclament, présentent et commentent l'action, sortes de médiateurs
théâtraux.

Mais aujourd'hui, le mot est plus musical que théâtrale : il
s'agit des chanteurs présents dans un orchestre, ou plutôt qui
viennent s'adjoindre à l'orchestre.

Parfois, les choeurs se produisent seuls "a cappella",
c'est-à-dire à la manière de la chapelle, de l'Eglise.

On a toute une série de mots qui dérivent de Choeur : "Chorale"
(presque synonyme, mais renvoie souvent à un choeur amateur),
"choriste" etc, et on voit bien que ces pratiques ont tout à fait
échappé à la tradition religieuse. Pourtant, le mot choeur y est
encore bien souvent associé - par exemple dans enfant de choeur -
les enfants qui servent la messe, censés être purs et innocents,
ce qui explique l'utilisation goguenarde qu'on fait de
l'expression "ce ne sont pas des enfants de choeurs" = ils
connaissent la vie, et bien souvent ils ne sont pas exempts de
reproche.

Enfin, le "choeur" est un lieu de l'Eglise (après avoir été un
lieu dans le théatre grec) : c'est la partie de la nef située
devant le maitre-autel, donc le centre même de l'Eglise. Ce qui
permet de mieux comprendre l'ambiguïté fréquente choeur / coeur.


Go à la page principale d'archives