SI VOUS CHERCHEZ LA BAGARRE

Par: (pas credité)


Fait divers tragique : un adolescent tué d'un coup de feu tiré avec un
fusil à canon scié. On parle de rixe, mot assez rare, qui désigne une
querelle violente, uniquement entre bandes, et qui évoquent en général les
bars à matelots ou West Side Story. Ici, on aurait pu parler, dans ce
contexte de violence adolescente et urbaine, de baston, pour reprendre un
mot d'argot récent et typique de ce contexte, bien que le terme soit repris
à l'ancien français. Le mot est assez étrange, féminin avec un terminaison
apparemment masculine. On fait entendre le s et on peut utiliser le verbe
qui en dérive : se bastonner.

On a bien d'autres synonymes, plus ou moins éloignés, et en premier lieu,
la bagarre (qui explique peut-être partiellement le succès de la baston par
l'homonymie de la première syllabe). La bagarre évoque un échange de coups
entre plusieurs personnes, et facilement une mêlée de gens qui se battent.
Cela a un caractère le plus souvent inopiné, inorganisé, même si c'est
parfois prévisible, puisqu'il y en a qui cherchent la bagarre. Le verbe est
en général pronominal, bien qu'on puisse entendre : "il a fallu bagarrer
ferme pour obtenir un augmentation ". (Il a fallu bagarrer ferme pour
obtenir une augmentation"). (= se donner du mal, lutter, affronter des avis
contraires ; Cf batailler. Mais il ne s'agit plus d'un affrontement
physique). Dans ce dernier exemple, le verbe bagarrer est familier. Plus
que bagarre, qui lui, l'est à peine.

Alors, quels synonymes trouve-t-on dans le langage ?
Echauffourée, vieux mot qui vient de chauffourer. Chauffer, poursuivre,
frapper (13ème). Echauffourée est trop littéraire pour être fréquent. Il a
sensiblement le même sens que bagarre, sauf qu'il est nécessairement
collectif, alors que bagarre peut s'employer lorsque deux personnes
seulement se battent. L'échauffourée peut souvent pour évoquer une fin de
manifestation.
Algarade a eu le même sens, à peu près qu'échauffourée (première
signification : incursion militaire, attaque brusquée). Mais il est de plus
en plus employée au sens d'accrochage verbal, de nos jours, probablement
sous la double influence d'altercation et d'engueulade.


Go à la page principale d'archives