QUI SE RESSEMBLE S'ASSEMBLE

Par: (pas credité)


Est-ce l'un des slogans de la période post-électorale ?
C'est en tout cas ce qu'on peut entendre, prononcé avec ironie ou effroi,
dans certains rangs de la gauche.
Par le contenu, le sens, mais aussi par la forme, on voit tout de suite que
c'est un proverbe, et il en est de nombreux autres construits sur ce modèle :

Qui sème le vent récolte la tempête.
Qui veut la fin veut les moyens.
Qui veut voyager loin ménage sa monture.
Qui aime bien châtie bien.

De nombreux éléments indiquent le proverbe : symétrie, rimes intérieures,
mais surtout, les phrases commencent par qui, dans des constructions
héritées du Moyen-Age.
Qui est un pronom relatif, et dans la langue moderne, il représente un mot
qu'on a déjà entendu : " l'endive qui m'a précédé était un peu niaise ; la
betterave qui me suivra ne le sera guère moins ".
A priori, il est impossible de trouver qui en tête de phrase, sauf dans des
interrogations : " Qui k'est là ? - C'est moi ma Tante, Roch le simple ".
Par contre, en ancien français, qui a un sens indéfini : n'importe qui,
quiconque, celui qui… " (Celui) qui vole un œuf vole un bœuf ".
Mais il y a plus, qui sans antécédent a également un sens hypothétique :
Qui = Si on ou si quelqu'un : Qui sauve le loup tue les brebis (=Si on…)
Ou bien : Qui dort dîne. (= Si on dort, on ne sens plus la faim vous tenailler)
Qui a donc un sens circonstanciel assez net, qui change selon les
circonstances.
Qui paie ses dettes s'enrichit, (=Quand on…)
Il arrive également que qui, avec ce même sens, et sans antécédent, soit
placé ailleurs qu'en tête de phrase : Rira bien qui rira le dernier. A beau
mentir qui vient de loin.
On pourrait ainsi inverser les deux parties de la phrase :
Qui vient de loin a beau mentir.
Ou encore : Souvent femme varie…
Heureux qui comme Ulysse, etc.


Go à la page principale d'archives