IMPLOSION

Par: (pas credité)


L'UDF va mal. Peut-être qu'elle ne va plus du tout :Aurait-elle implosé ?
C'est ce qui se dit. C'est-à-dire que sous l'effet des terribles
divergences qui se sont fait jour à la faveur des dernières élections
régionales, elle s'est totalement disloquée, chacun tirant à hue et à dia,
les différentes tendances n'ayant plus ni entente mutuelle ni cohérence
interne, et les chefs se dévorant. Si ce n'est pas une implosion, ça !
Ce mot d'implosion s'était beaucoup employé aussi il y a quelques années à
propos de l'Union Soviétique et de son éclatement. Si le mot a eu autant de
succès, c'est probablement qu'il donnait une bonne image du processus :
même si le processus a eu des répercussions majeures au niveau mondial, il
n'a pas débordé explicitement lorsqu'il s'est produit : pas de violences
entre ex-soviétiques et non-soviétiques. Il s'agissait d'une manifestation
interne, de la désintégration d'un ensemble avec cette sensation que le
mouvement se dirigeait de la périphérie vers le centre : une révolution
centripète.
Au sens littéral, en physique, implosion (qui date dans cet emploi des
environs de 1960) a un sens assez voisin : explosion dirigée vers
l'intérieur. On a beaucoup parlé a l'époque des implosions de téléviseurs,
dues à l'irruption d'un fluide dans un milieu dont la pression est
nettement inférieure. Et on parle aussi des techniques d'implosion qui
permettent de détruire des immeubles modernes (des tours en particulier) en
les faisant s'écrouler sur elles-mêmes.
Implosion a bien sûr été construit sur le modèle d'implosion : au premier
sens, chasser en battant des mains (même famille qu'applaudir).
Le terme a d'abord en français un sens médical : invasion subite de
symptômes.
Avec le progrès technique et guerrier, c'est une bombe ou un obus qui
explosent. L'explosion représente donc l'action d'éclater avec force, et de
façon souvent spectaculaire.
Au sens figuré, on a des explosions de joie ou de colère, avec l'idée qu'il
s'agit d'une violence (ou d'une gaieté) longtemps contenue, et soudain
immaîtrisable.
La famille du mot est de plus en plus employée dans le domaine
politico-social (explosions sociales, explosions des émeutes de la faim,
des émeutes raciales, etc).
Quant au mot explosif, il prend un sens particulier : comme nom, il désigne
un matériau ou un mélange qu'on peut faire exploser (dynamite,
nitroglycérine…). Et l'adjectif explosif signifie plutôt susceptible
d'exploser à tout moment (situation explosive) ou même pour un individu,
fougueux, volcanique (une blonde explosive).


Go à la page principale d'archives