AVORTEMENT

Par: (pas credité)


1) Etymologie : ab-ortare. Ortare = naître, ortus = né et préfixe privatif ab = Expulsion accidentelle ou provoquée du produit de la conception, avant qu'il ne soit viable.

L'étymologie est perceptible avec l'adjectif abortif, où l'on retrouve le " b ", qui a été remplacé par " v " dans les autres termes, pilule abortive : pilule dite aussi pilule du lendemain qui a été expérimentée, puis, plus ou moins abandonnée, et qui permettait une contraception après l'acte sexuel et non avant comme la pilule contraceptive classique.

2) IVG : Lorsque l'avortement a été légalisé en 1974 (loi Weil) le terme technique officiel retenu a été " interruption volontaire de grossesse ", très vite abrégé en IVG. L'usage de cette expression peut s'expliquer à partir de deux considérations :

IVG met l'accent sur le caractère volontaire de l'accent (choix de la femme). Alors que l'avortement peut être accidentel. Le langage courant a une locution pour désigner l'avortement accidentel : la " fausse couche ".
Le langage courant a donc tendance aujourd'hui à différencier nettement les deux interruptions.
Le mot avortement avait pris un sens péjoratif. IVG, par son caractère d'appellation technique, rétablissait la neutralité morale et juridique de l'acte.
On parlera de " commandos anti-IVG " pour désigner les militants " anti-avortement ". Dans les expressions faisant référence aux personnes hostiles à la loi en vigueur on retrouve concurremment les deux expressions.

3) Mots de la même famille : avorteur, avorteuse. Personne qui pratique l'avortement volontaire. Exemple : " médecin avorteur " = médecin qui pratique l'avortement. A noter une expression qui avait cours lorsque l'avortement était interdit et donc clandestin, pour désigner une femme qui pratiquait l'avortement : la " faiseuse d'anges " l'expression joue sur plusieurs allusions :

L'ange est un être purement spirituel = allusion à la disparition physique du fœtus, l'absence physique du nouveau-né.
Les enfants morts sont censés devenir des anges dans la mythologie populaire (image de pureté et d'innocence).
L'expression a tendance à devenir " historique " avec l'évolution des mœurs.

Avorter : outre le sens propre le verbe est couramment employé au sens figuré pour désigner une action qui échoue. Un complot avorté, une entreprise avortée. = qui ne parvient pas à terme. Expression assez voisine, mais plus imagée : " étouffé dans l'œuf " : le coup d'état a été étouffé dans l'œuf. Œuf = embryon.

Avorton : animal né avant terme, d'où au sens figuré et de façon méprisante, gomme petit, mal fait, laid.


Go à la page principale d'archives