GENIE

Par: (pas credité)


De quoi peut-on parler le jour du 14 juillet ? De la Bastille ? Un peu commun. Du Génie ? Plus stimulant, et fort pertinent puisqu'on appelle Génie de la Bastille la petite statue d'enfant qui surmonte la colonne élevée sur la place. Foin des prisons, et vive le Génie de la Bastille qui, de surcroît, est le nom d'une manifestation d'ateliers ouverts, qui propose de montrer aux yeux publics le travail de la plupart des artistes qui habitent dans ce quartier de Paris.

Alors Génie ? Ca vient du genius latin, qui remonte au génos grec, etc. Le mot a, au départ, plusieurs sens. C'est d'abord l'ange de chacun, la petite divinité personnelle qui nous aide et nous guide. C'est de là que dérive le sens d'être surnaturel, souvent modeste, souvent familier, dont l'angelot du 12 ème arrondissement est l'image parisienne. C'est le petit génie des contes populaires; c'est celui de la lampe d'Aladin. Puis, bien sûr, c'est devenu la part de divin qui nous habite. Mais ce terme de génie recouvre également en français les sens de disposition, inclinaison naturelle, puis aptitude, très grande aptitude, exceptionnelle aptitude. Le génie moderne est né, ce créateur qui dépasse de dix têtes ses semblables, qui comprend et crée :c'est Vinci, Mozart et Einstein. Et qui empêchera le mot de se galvauder quelque peu (le génie des affaires, c'est Bill Gates), surtout quand il s'adjective : génial ! ce film et cette petite robe à 199 francs.

L'intérêt du mot, c'est qu'il a des acceptions bien différentes. Dans le domaine militaire, le génie a d'abord recouvert les techniques de fortification des places-fortes, pour s'étendre ensuite à tout ce qui touche aux applications techniques. On en a hérité le génie civil (ponts et chaussées, etc.), mais surtout, cela nous indique un autre mot de la même racine que génie : engin, qui, dans la même famille dérive, non de genius, mais d'ingenium.

L'engin, au départ, c'est la ruse. Parler par engin, c'est parler pour tromper. Puis le mot a désigné l'intelligence, l'astuce et le talent. Aujourd'hui, le mot renvoie à mille objets divers et hétéroclites, mais en particulier à des véhicules à usages spécialisés (notamment dans les travaux publics : pelle mécanique, etc.).

Mais on a touché du doigt l'ingenium latin. C'est l'essentiel puisque c'est par lui qu'on va redescendre à l'ingénieur, au verbe s'ingénier, à l'adjectif ingénieux ( dans le sens de malin, habile, bien trouvé, pour un dispositif ou un arrangement, mais toujours avec une connotation positive).

Et enfin à ingénierie, qui sort en droite ligne de l'anglais engineering que l'on réserve à l'application des techniques les plus modernes, et presque toujours dérivés, de l'informatique aux domaines technologiques les plus variés.


Go à la page principale d'archives