NATURE

Par: (pas credité)


"Thé nature, ou thé citron ?".
"Ni l'un ni l'autre, je le prends avec un nuage de lait".
Nature ou pas nature, telle est la question. On peut vous demander aussi si
vous prenez votre Perrier "nature" ou "rondelle" (sous-entendu, avec
une rondelle de citron) ; ou encore si vous préférez votre omelette
"nature" ou aux fines herbes, etc.
Dans tous ces cas, l'étiquette "nature", quand elle s'applique à un
aliment, désigne ce qui se présente "à l'état brut", et que l'on consomme
sans accompagnement, sans assaisonnement. Par exemple, moi, je préfère les
fraises "nature" aux fraises à la crème chantilly.

Le mot "nature", qui est d'abord un substantif, fonctionne dans toutes
ces expressions du langage courant et familier comme un adjectif
qualificatif. Il se place après le nom commun qu'il caractérise. Mais
attention, même si le mot est ici dans une forme adjectivale, il ne
s'accorde pas en nombre avec le mot qu'il complète.
Ainsi, on écrira "des fraises nature", des "huîtres nature" …

Ce "faux" adjectif peut qualifier non seulement des aliments, mais aussi
des choses, des événements et bien sûr des personnes.
"J'ai fait la connaissance de ma voisine, elle m'a invité à dîner, m'a
raconté sa vie, elle est vraiment nature. Appliqué à des personnes,
l'adjectif "nature" renvoie à l'idée de spontanéité, de franchise et
d'ouverture. Quelqu'un de "nature", c'est une personne pas trop "coincée",
pas trop sophistiquée non plus, et qui communique de façon ouverte et
chaleureuse. Il y a aussi, bien sûr, l'idée d'une certaine simplicité parfois
même un peu rustique, le contraire même de toute affectation. "Pierre
Perret, il est nature !", disent ses fans qui l'aiment précisément pour
cette qualité.

Mais attention à un autre usage familier et actuel du terme nature. On dira
par exemple volontiers à l'oral "les Durand, ils sont nature ; ils passent
tous leurs week-ends à arpenter les sentiers de grande randonnée". "Ils
sont nature" = ils aiment la nature, ils sont un peu écolos. On peut
d'ailleurs utiliser des intensifs. Je dirai par exemple que ma cousine
Eléonore qui a "fait le Larzac", et qui se bat pour la défense de l'ours
des Pyrénées est vraiment "très nature". Je dirai même plus, elle est
"nature-nature". Dans l'usage familier, le redoublement du mot ayant valeur
d'intensif.

Pour en revenir à l'expression familière "être nature", dans le sens être
spontané, ouvert, direct, le mot "nature" n'est pas équivalent de l'adjectif
"naturel. "Certes, les significations des deux adjectifs sont assez
proches, mais ils ne s'utilisent ni dans le même contexte, ni dans le même
esprit. Dire de quelqu'un qu'il est naturel ou qu'il a du naturel, c'est
dire qu'il n'est ni snob, ni maniéré, et qu'il a une présence simple,
agréable, et de bon ton. Bref, il ne fait pas de manières, ni de chichis.
Alors que l'adjectif "nature", lui, rajoute une nuance de jovialité, voire
même de turbulence. Quelqu'un de nature, est quelqu'un qui n'a pas peur des
mots. Alors que quelqu'un de naturel peut être tout à fait posé et réservé.


Go à la page principale d'archives