MER

Par: (pas credité)


Les vacances, c'est bien souvent la mer. Mais la mer, qu'est-ce que c'est ?
Un mot qui vient du latin bien sûr (mare), et qui nous a donné un dérivé,
"outremer", mot à mot "au-delà du bleu de la mer", ou bien "d'un bleu
qu'on ne trouve qu'au-delà des mers". C'est en effet une couleur mais le
mot a servi et sert encore à désigner d'un point de vue français, ce qui
est de l'autre côté du globe terrestre, bien loin. On a encore d'ailleurs
des départements et des territoires d'outremer.

Mais l'outremer a aussi été le nom d'une pierre semi-précieuse : le
lappis-lazuli. Enfin, le mot a qualifié certaines roses, et la "rose
trémière" est une déformation de la "rose d'outremer".

La mer a également donné la marée, et donc le raz-de-marée, catastrophe
sismique qui se manifeste par une vague qui pénètre profondément au cœur
des terres. Et ce mot est bien sûr utilisé de façon figurée : un raz-de-marée
est un bouleversement qu'on ne peut contenir, et qui modifie un équilibre…

Certains mots qui ont un rapport à la mer sont construits sur des racines
grecques : surtout sur "thalassa" : thalassothérapie, par exemple qui
désigne un ensemble de traitements de remise en forme ou de guérison qui
dérivent des produits de la mer et de l'eau elle-même.
Mais on a aussi "pélagos" qui donne des expressions plus savantes : la
faune pélagique est celle qui vit dans les profondeurs.

Enfin, et c'est la plus bizarre, la mer nous a peut-être donné des
expressions familières : "en avoir marre", c'est-à-dire "en avoir assez"
pourrait venir de l'idée du mal de mer : avoir la nausée.
"Se marrer" a, de la même façon, signifié avoir la nausée, s'ennuyer de
tout…, puis par un retournement extraordinaire, a signifié son contraire :
rire, s'amuser…


Go à la page principale d'archives