FRAIS

Par: (pas credité)


Frais exprime un froid tempéré. Ce n'est pas glacial, ça n'est pas trop
chaud. "Les nuits sont fraîches", "le fond de l'air est frais", prendre
le frais, c'est sortir sur le pas de la porte, par les bons soirs de juin…
Mettre au frais = au réfrigérateur mais, en argot familier, c'est mettre en
prison (de même, on dit "à l'ombre").

Frais a un autre sens important : en ce qui concerne les aliments, on
appelle "frais" ceux qui n'ont été soumis à aucun processus pour en
prolonger la durée "consommable".
Ainsi pour la viande et le poisson… avant l'invention des réfrigérateurs,
comment conservait-on ? On salait, on séchait, on fumait : anchois frais,
anchois salés au sel ; viande fraîche, viande séchée ; saumon frais, saumon
fumé mais aussi fruits frais, fruits au sirop ; petits pois frais, petits
pois en conserve, en boîte ; lait frais, lait stérilisé, lait longue
conservation…

Mais, toujours pour parler de ce que l'on mange, frais s'oppose à flétri,
pourri, trop vieux pour être consommé. Frais = récent, neuf, jeune…
Poisson frais = poisson récemment pêché ; viande fraîche = viande récemment
abattue ; œufs frais (ou extra-frais) = récemment pondus.

Cette idée de fraîcheur est porteuse d'un élément très positif.
"Conseils fraîcheur" : se sentir frais, c'est se sentir bien, propre,
sentant bon, sortant de sa salle de bains. Donc les conseils fraîcheur dont
il est question à la devanture des pharmacies ou dans les magazines
féminins évoquent des gammes de produits de beauté, de savons, d'eau de
toilette.

Etre rasé de frais, c'est être rasé depuis peu, être bien propre et
présentable, ça évoque bien sûr être rasé de près.
Mais l'idée de propreté est bien présente : quand on change les draps d'un
lit, on met des draps frais. Et justement, le mot porte cette idée qu'on
vient de préparer quelque chose qui n'a donc pas eu le temps de se salir ou
de se flétrir.

On en revient à la nourriture : "des fruits frais cueillis"
(= fraîchement cueillis), ça indique à la fois qu'on vient de les cueillir,
qu'ils sont frais parce qu'on vient de les cueillir.
Cette image de ce qui est tout à fait récent peut s'étendre à autre chose
que la nourriture, et parfois rencontrer d'autres images, de même sens et
de forme opposée : des nouvelles toutes fraîches et des nouvelles toutes
chaudes, c'est pareil : elles viennent d'être divulguées, d'être
communiquées. Elles n'ont pas eu le temps de refroidir (toutes chaudes), et
ce n'est pas encore du réchauffé (toutes fraîches).


Go à la page principale d'archives