MONNAIE

Par: (pas credité)


Parlons simplement de monnaie, un mot courant mais qui vient de bien loin.
L'étymologie du terme est intéressante, le mot vient du latin "moneta"
signifiant "qui avertit" et qui était en fait le surnom de Junon, le
temple de Juno moneta servant selon la mythologie romaine d'atelier pour la
frappe des monnaies.

La monnaie, c'est d'abord la pièce de métal généralement de forme arrondie
dont le poids et le titre sont garantis par l'état ou le souverain, et elle
est certifiée par des empreintes ou des figures marquées sur la surface (ex. :
Marianne). Elle sert de moyen d'échange ou encore d'épargne.

La monnaie, c'est aussi l'ensemble des pièces utilisées comme monnaie
d'échanges, et ces pièces ne sont plus frappées au temple de Junon, mais
naguère encore à l'"Hôtel de la monnaie", établissement où l'on frappait
monnaies et médailles.

Dans l'usage courant, quand on parle de monnaie, c'est avec un sens un peu
différent. "Je n'ai plus de monnaie", "passe-moi un peu de monnaie pour
le pourboire"… Dans ces expressions banales, le mot "monnaie" désigne
plus particulièrement les pièces mais aussi les billets de faible valeur.
On dit aussi de la "menue monnaie", comme pour insister sur l'absence de
valeur de ces pièces, ou encore dans un langage plus familier de la
"mitraille".

Quand on n'a pas de monnaie, on peut en "faire". "Faire de la monnaie",
c'est-à-dire, non pas en fabriquer mais en obtenir en échange de "grosses
coupures". La coupure, c'est un billet de banque qui, en général,
représente une valeur plus importante que celle des pièces, et donc qui
peut s'échanger contre beaucoup de monnaie.

Le mot monnaie, on pouvait s'y attendre, n'est pas utilisé seulement pour
évoquer la circulation de l'argent. On le retrouve dans toute une série
d'expressions familières qui sont : "monnaie courante". "C'est de la
monnaie courante", c'est-à-dire "c'est aussi banal qu'une pièce de dix
francs".

Et puis quand quelqu'un vous a mal traité et que vous voulez lui rendre la
pareille, vous pourrez dire : "celui-là, je vais lui rendre la monnaie de
sa pièce" , autant dire que vous allez lui donner ce qui lui revient,
bref, que vous allez vous venger.

Et puis, surtout, faites attention à ne pas être payé en "monnaie de singe",
parce qu'alors, vous ne vous enrichirez pas beaucoup. "Payer en monnaie
de singe", c'est en fait payer, non pas en écus trébuchants, mais tout
simplement en sourires et belles paroles. (Comme les montreurs de singes
qui s'acquittaient du péage en faisant faire des tours à leurs singes). Par
extension, on utilise aussi l'expression pour désigner de la fausse monnaie.


Go à la page principale d'archives