PIERRES PRECIEUSES

Par: (pas credité)


"Oh, la belle pierre !". Dans certaines circonstances, on peut comprendre que
cette pierre est précieuse : il s'agit d'un diamant, d'un rubis, etc.
En effet, les "pierres précieuses" sont des minéraux, rares, chers et
taillés, qu'on utilise comme ornementation, surtout pour en faire des
bijoux.

Il n'y en a que 4 sortes de pierres précieuses : diamant, émeraude,
rubis, saphir. (Une transparente + 3 couleurs : vert, rouge, bleu…).
Mais, d'autres pierres peuvent être admirées ou convoitées :
- les pierres fines, ou pierres semi-précieuses (= à moitié précieuses, assez
précieuses…). Il y en a davantage. Citons l'améthyste, le grenat, le
lapis-lazuli, l'opale, la topaze.
- les pierres dures : agate, jade, jaspe, onyx, calcédoine…

Un nom plus scientifique pour rassembler tout ça : les "gemmes" mais
c'est peu usité dans le langage courant.
Un nom moins scientifique qui désigne également tout ça et "même autre
chose" : les pierreries, nom (presque toujours employé au pluriel) qui
désigne les pierres déjà taillées dans leur rôle de parure et de richesse
exhibée.
Pourquoi "et même autre chose" ? Les perles par exemple, ne sont pas des
pierres précieuses mais des concrétions de nacre sécrétées par certaines
huîtres. Pourtant, elles sont communément englobées dans les pierreries.

Un dernier mot pour finir cette revue : le strass - du nom de son inventeur
- 1746 - , un Allemand qui fabriquera une sorte de verre plombé, imitant
assez bien le diamant, puis les autres précieuses. Par extension, le strass
évoque le clinquant le toc, le faux ou même, sans que ce soit trop
péjoratif, plutôt ironique, ça évoque un luxe exhibé, surchargé.
"Les réceptions à Cannes, où domine le strass…".

Pour évaluer la valeur des pierres, de quoi parle-t-on ?
- de leur eau = leur transparence, surtout pour les diamants mais aussi pour
les trois autres et pour les perles !
- de leur orient = on ne devrait réserver ce mot qu'aux perles - qui ne sont
pas des pierres.
- de leurs carats = oui, à condition de ne pas confondre le carat qui mesure
la pureté de l'or et le "carat métrique" qui mesure la masse des pierres
précieuses.

A quoi nous servent les pierres précieuses dans le langage ? Peu d'images
ou de métaphores. Le diamant évoque ce qui est éclatant et pur :
"la poésie de Mallarmé brille comme un diamant au firmament de la littérature
française". Il reste la croqueuse de diamants : amoureuse de luxe qui
ruine ses amants successifs.

Et payer rubis sur l'ongle = en une fois, sans discuter = d'un coup,
jusqu'à la dernière goutte, puisque la première forme de l'expression est
"boire rubis sur l'ongle" = jusqu'à ce qu'il n'en reste pas plus dans le
verre qu'une goutte qui tiendrait sur l'ongle.


Go à la page principale d'archives