PARADE

Par: (pas credité)


Les "love parades" vont-elles déferler en France ? Après l'Amérique et
Berlin ? En tout cas, cette fête populaire, ce défilé de rue, derrière son
anglicisme, est un vieux mot français.

Attention aux homonymes : il existe 2 parades différentes qui dérivent de 2
verbes homonymes et différents : parer (et parer…).

L'un de ces verbes signifie éviter les coups, se protéger. La parade qui en
découle est un mot qu'on peut utiliser dans un contexte tactique - escrime,
DCA, prévention des moustiques, etc.

Mais, la parade qui nous intéresse vient de parer qui signifie orner. Faire
parade de ses beaux habits, c'est les montrer, les exhiber. Et comme les
militaires aiment à se faire admirer, le mot parade est un terme militaire
depuis le XVIème siècle. Bien sûr, ça peut servir de dissuasion : voyez
comme on est fort ! mais c'est autant pour se faire aimer que pour se faire
craindre.

Et on assiste au spectacle. On parle de parade de théâtre lorsque certains
acteurs, dans la rue, présentent leur spectacle de façon amusante et un peu
racoleuse, pour essayer de transformer les passants en spectateur ? Ça
correspond un peu aux bandes annonces du cinéma d'aujourd'hui. Cette
pratique est encore vivace au Festival d'Avignon, par exemple.

Et la parade d'aujourd'hui ressemble aux défilés : chars, déguisements et
majorettes, ces versions féminines et un peu mièvres des tambours-majors
moustachus d'autrefois.


Go à la page principale d'archives