FROMAGE

Par: (pas credité)


Les fabricants d'Epoisse font parler d'eux, et on assiste même en ce moment
à un procès qui oppose les défenseurs de la tradition à une entreprise qui,
paraît-il, en prendrait un peu trop à son aise avec les habitudes
séculaires.

En tout cas l'époisse est un fromage. C'est-à-dire ? Ah, justement
qu'est-ce qu'un fromage ?

Les spécialistes ne parleront pas de fromage, mais plutôt de pâte, dure ou
molle, cuite, etc. Pourtant, le mot fromage est très ancien. Il s'agit au
départ de ce qui est "formé" dans une forme et qui devient un "formage".
Ce mot n'existe pas dans cet état : la consonne "r" et la voyelle "o"
se sont intervertis. Mais on a encore des traces de l'état ancien dans
un mot comme fourme, par exemple, qui désigne une certaine forme de
fromage.

Le mot est employé au sens figuré -par exemple- pour désigner une
situation à la fois intéressante financièrement et peu fatigante : le
fromage évoque donc un profit facile et tranquille.

Enfin, une expression familière, riante et amusante, fait référence aux
menus à bon marché qui précisent que pour un certain prix, on a fromage ou
dessert, mais pas les deux. Ainsi, lorsqu'il faut choisir entre deux
possibilités, en général, agréables, on peut dire : "Ah non ! c'est fromage
ou dessert !".


Go à la page principale d'archives