ATOME

Par: (pas credité)


Les travaux de restauration de l'Atomium vont commencer… L'Atomium ? C'est
le nom d'une construction édifiée pour l'Exposition universelle de
Bruxelles en 1958. Une époque où ce mot d'atome était fort à la mode. Il
l'est moins aujourd'hui, mais il persiste dans le langage courant, en
particulier, au travers d'expressions figurées.

"Avoir des atomes crochus" : façon familière et pittoresque d'évoquer des
sympathies avec d'autres personnes, et souvent liées à des ressemblances,
à une certaine identité. C'est un peu la version prosaïque des fameuses
"affinités électives". (L'expression est la tradition française de l'œuvre
célèbre de Goethe : "affinités profondes entre deux personnes qui font
qu'elles se choisissent mutuellement". Notons que cette expression, Goethe
l'avait tirée du Dictionnaire de Physique de Gehler et qu'à l'origine, elle
renvoie à un phénomène chimique d'échange moléculaire).

Les physiciens de notre temps ont une définition un peu plus précise de
l'atome. Au sens moderne, l'atome, c'est une partie insécable (qu'on ne
peut pas couper) de la molécule.

A part dans l'expression "atomes crochus", le mot atome a des
connotations un peu sinistres car la chose qu'il désigne ou ce qu'on peut
faire avec, fait peur, la "bombe atomique" par exemple. L'adjectif
atomique, dans l'esprit des non-spécialistes de la physique, est en effet
le plus souvent associé au mot bombe : l'un appelle l'autre. La bombe
atomique, c'est une bombe chargée d'un explosif nucléaire (uranium,
plutonium), où l'énergie explosive est tirée de la fission des noyaux de
l'atome.

On parle aussi d'énergie atomique (là encore libérée par la fission de
l'atome), mais on a tendance à lui préférer l'adjectif nucléaire, qui veut
dire à peu près (pour le vulgaire ) la même chose et qui a peut-être des
connotations moins terribles. Nucléaires - du latin nucleus "noyau". En
physique, c'est du noyau de l'atome qu'il est question. Est nucléaire tout
ce qui est relatif au noyau de l'atome :
*énergie nucléaire
*particules nucléaires (protons, neutrons)
*physique nucléaire : partie de la physique atomique qui étudie le noyau
*centrale nucléaire : qui produit de l'énergie, en l'occurrence de
l'électricité à partir de manipulations sur le noyau de l'atome.

Notons que l'on parle couramment "du nucléaire" ("le nucléaire, non
merci" : slogan écologiste de ces dernières années), mais jamais de
l'atomique.

Notons enfin d'autres dérivés du mot atome qu'on emploie de plus en plus
fréquemment dans le langage courant :
*atomiser : au sens propre, "réduire un corps en particules extrêmement
fines". Dans un sens plus large, on dira par exemple qu'une "ville
nouvelle est atomisée" : qu'elle se dissémine, qu'elle semble éclatée en
éléments hétérogènes.
*atomiseur : au sens de pulvérisateur (cf. parfum, flacon ou atomiseur).


Go à la page principale d'archives