VICE/VERTU ET DEFAUT/QUALITE

Par: (pas credité)


Avec tous ces procès qui impliquent des hommes politiques, on se met à
s'interroger sur la vertu - un mot qui était sorti depuis longtemps du
vocabulaire politique, et qui y revient.

Alors qu'est-ce que la vertu ? Et qu'est-ce que le vice, son contraire
apparent ?
Le couple vertu/vice n'est pas l'exact équivalent du couple qualité/
défaut. Mais où sont les différences ?

La curiosité est un vilain défaut ! (lire les cartes postales adressées aux
autres, jeter un œil dans le sac des copines - surtout dans le sens
d'indiscrétion).
Mais la curiosité n'est pas un vilain vice ni un vice tout court. Pourquoi ?
Ce n'est pas assez grave.

On dit aussi que la curiosité est une qualité (curiosité scientifique,
intellectuelle, etc.). Ce n'est pas une vertu.

Entre le couple qualité/défaut et le couple vertu/vice, il y a d'abord
une différence de degrés.

Qualités et défauts sont des traits de caractère, des tendances positives
ou négatives, des êtres humains : gentillesse, générosité, sincérité…
colère, paresse, cupidité…

Et l'avarice, par exemple ? On peut la taxer aussi bien de défaut que de
vice :
*parce que c'est plus grave
*parce que la condamnation peut être plus morale

Vice et vertu sont liés au Bien et au Mal. La preuve ? On les emploie au
singulier :
*le vice : tendance au mal
*la vertu : tendance au bien

Alors qu'on ne peut pas dire : le défaut, la qualité, en général. Il faut
toujours préciser de quel défaut, de quelle qualité on parle alors que la
vertu, ça a un sens. Lequel ?
Vertu : mot qui, sans être archaïque, est certainement moins employé que
jadis. 1er sens : courage, énergie morale, force d'âme. Puis : disposition
à faire le bien, avec une idée volontariste de se maintenir sur le droit
chemin.

Vertu républicaine : correspond souvent à une certaine morale personnelle,
à des principes que chacun doit intégrer.
Sens spécial : vertu des femmes : fidélité ou chasteté.

Vice : exemple du "Petit Robert" : jeu, drogue, perversions sexuelles. Il y a
quelque chose d'un peu diabolique là-dedans : c'est lié aux tendances
contre lesquelles on a du mal à résister - ce qui vous entraîne sur la
pente fatale, etc.

Défaut/qualité et vice/vertu ne s'appliquent pas qu'aux humains.
Défaut/qualité sont des mots qui servent à critiquer, à apprécier des
produits, des réalisations : une voiture a des défauts (freine mal, tient mal
la route) ; des qualités (consomme peu, robuste).

Un film, un restaurant, un système d'assurance-maladie peuvent avoir des
qualités et des défauts. Qualité/défaut se rapprochent ici un peu
d'avantage/inconvénient.

Vice et vertu n'ont pas ces significations. Pourtant il existe quelques
sens dérivés :
*vice de construction - de fabrication : on dit ça d'un produit qui
présente une malfaçon dès le départ : problème d'usinage ou de montage.
(toujours défini).
*vice de forme

Vertu des plantes = pouvoir, propriété. Vertu clamante du tilleul,
tonifiante du café, "dormitive" de l'opium.


Go à la page principale d'archives