GALIPETTES & CO

Par: (pas credité)


Ne ratez pas, si vous êtes voisin de Saint-Brieuc, une exposition de
Dominique de Wacine, intitulée "Galipette "… vous en apprendrez beaucoup,
mais pas autant qu'en lisant Parler au quotidien.

L'origine de ce mot nous est inconnue, mais pas sa signification : il
s'agit d'un mouvement, plutôt acrobatique, qui consiste à rouler sur soi
même en pivotant sur les mains, la tête, le dos…, ce qu'on appelle
techniquement une roulade. Mais la galipette est moins précise, plus
désordonnée parfois, on glisserait facilement, si l'on y prenait garde,
vers un sous-entendu érotique.

La "cabriole" en est assez proche. Elle aussi évoque le bond folâtre,
image qu'elle garde de ses origines (capriola = chèvre sauvage).
Au figuré, elle peut désigner un retournement opportun d'attitude ou
d'opinion. Et dans une langue familière un peu désuète, faire la cabriole,
c'était mourir (Cf. tirer sa révérence). Là aussi, un sens érotique ? Bof !
si vous y tenez… Moins en tout cas que dans "culbute", dont l'origine se
fait entendre assez clairement.

Mais au sens commercial, le mot a un emploi spécial : on fait la culbute
quand on double le prix d'achat à la vente.

Terminons avec "pirouette". Le sens propre est plus vague, il renvoie
parfois à un tour sur les pointes, pour les danseuses. Et le sens figuré
désigne une dérobade humoristique ; lorsqu'on élude une question, on peut
s'en tirer par une pirouette.


Go à la page principale d'archives