B. A. BA et ABC

Par: (pas credité)


"Lire en fête", nous dit-on… Soit. Encore faut-il pouvoir. C'est-à-dire
"savoir" lire, et donc associer les lettres aux syllabes, et les sons aux
sens. Bref, savoir son B.A. BA.

Voici une expression beaucoup plus orale qu'écrite, qui vient tout droit
du vocabulaire de la lecture, et qui désigne les premières choses qu'il
faut connaître dans une activité : "je ne suis pas très fort avec
l'Internet, mais je connais le B.A. BA" ; je connais donc les rudiments.

Moins lié à la langue orale, on a l'ABC - expression faite, bien sûr, avec
les trois premières lettres de l'alphabet. Elle a parfois le même sens que
le B.A. BA, mais désigne souvent un petit livre , un manuel d'initiation,
dont le titre imite celui d'un livre d'apprentissage de la lecture : ABC de
la photographie, du petit électricien, etc.

Plus algébrique, on a l'expression "démontrer par A et B", qui signifie
"de manière à la fois irréfutable et scientifique". C'est incontestable car
c'est fait sur un modèle mathématique.

Enfin, on se sert de l'alphabet pour désigner une totalité : "j'ai lu le
rapport de A à Z" : en entier, sans rien sauter, sans abandonner avant la
fin. Comme l'alpha et l'oméga de l'alphabet grec, A et Z, bornes du nôtre,
indiquent qu'on a fait quelque chose en totalité.


Go à la page principale d'archives