IDENTIQUE, SEMBLABLE, ANALOGUE

Par: (pas credité)


Puisqu'on parlait de jumeaux, voyons donc comment on qualifie les objets ou
les personnes qui se ressemblent beaucoup. Trois adjectifs viennent à
l'esprit : "identique, semblable, analogue". Ces mots-là sont donc pareils ?
Attention à cette tournure si fréquente aujourd'hui qu'on hésite avant de
la dire incorrecte. Mais en principe, l'adjectif "pareil" ne s'emploie pas de
façon absolue, ni de façon adverbiale : on doit dire "cette voiture est
pareille à celle-ci" et non "ces voitures sont toutes les deux pareilles". De
même l'expression pareil que … est suspecte ("elle est pareille que la
tienne", ou "j'ai fait pareil que toi").

Mais revenons à nos mots de départ.
"Nous avons tous les deux des voitures identiques" : même marque, même
couleur, même modèle… On pourrait les confondre. Différentes mais de même
apparence, c'est tout le sens du mot "identique", qui dérive d'idem = le même
en latin. Les objets fabriqués en série sont donc souvent identiques. Et on
dira par exemple si l'on fait faire le double d'une clé, qu'on le fait
faire "à l'identique".

"Semblable" est souvent en concurrence avec "identique" sur son terrain. Et
souvent, on précise d'ailleurs : "deux objets, deux personnes sont
semblables en tout point". Ce qui prouve bien que le mot a d'autres usages
et une autre vocation.
Sens géométrique par exemple : les triangles "semblables" ont la même forme,
ils sont proportionnels mais ils ne sont pas égaux.
"Semblable" est de même racine que "ressemblance". Il évoque quelque chose de
plus flou parfois que le sens mathématique qu'on vient d'évoquer. A une
certaine époque, Picasso et Braque ont produit une œuvre très semblable.
"Semblable" veut presque dire "comparable".
Et il a parfois le sens de "qui appartient à la même espèce". Il est
alors substantif : "ce ouistiti est comme tous ses semblables : il aime à
faire des grimaces".

"Analogue" appartient à un vocabulaire assez recherché, avec un sens très
voisin (deux objets analogues). Mais on l'utilise souvent pour pointer la
ressemblance sur un aspect, le trait commun qui rapproche deux choses
franchement différentes : "l'exil et la prison sont deux expériences
analogues à certains égards". Mais attention, "analogue" ne peut jamais être
un nom commun.


Go à la page principale d'archives