PATIN

Par: (pas credité)


Les championnats d'Europe de patinage artistique débutent normalement
à la date du 25 janvier prochain.

1) Vient du mot "patte" et dérivé à l'aide du suffixe "in". A
l'origine, le mot désigne un type de chaussures à semelles très épaisses
utilisées par les femmes élégantes pour se grandir. Cf. l'alexandrin de
Boileau : "La trop courte beauté monta sur des patins " (cité par Littré).
Cf. les chaussures à la mode chez nos élégantes contemporaines…

2) Le mot a servi ensuite à désigner des galoches auxquelles on adaptait
des clous -ou un petit cercle de fer- qui permettaient aux femmes notamment
de marcher ou de glisser sur la glace en hiver, en diminuant les risques de
chute.
Peu à peu, le dispositif est devenu autonome, constitué d'une lame
métallique que l'on fixe à la chaussure, forme actuelle du patin à glace.
Par la suite, le mot s'est appliqué à la pièce que l'on place sous les
traîneaux pour faciliter la glisse.
Par analogie de fonctionnement, on a nommé "patins à roulettes", l'engin
inventé au XIXème siècle : semelle métallique montée sur quatre roulettes.
Jeu affectionné des enfants, ancêtre du roller actuel.

3) Dérivés : Patiner
Action de faire du patin (à glace ou à roulettes). Appliqué à un véhicule dont
les roues tournent sans le faire avancer, par manque d'adhérence ; une voiture
patine dans le sable ou sur le verglas quand elle n'est pas équipée.
"Ça patine ce matin".

4) Expressions argotiques :
"Prendre les patins de quelqu'un" : prendre en mains les intérêts de la
personne, défendre son droit. Se substituer à elle pour cela.
"Rouler un patin" (attesté vers 1930) : donner un baiser appuyé sur la
bouche. On n'est pas certain de l'origine de "patin". Le linguiste
P. Guiraud pense que le mot vient d'un autre terme : patte = chiffon
(cf. pattemouille). Mais le verbe "patiner", dérivé de "patte" = membre du
corps, signifiait anciennement "caresser" (cf. encore les expressions
familières du genre "Enlève tes grosses pattes" = Cesse de chercher à me
toucher, avec un sens non équivoque) ; en outre le verbe "rouler" fait
allusion directement aux patins à roulettes : le sens de l'expression
semble alors assez clair.


Go à la page principale d'archives