BANANE

Par: (pas credité)


Ah ! que la banane nous soucie en ce moment ! Ce n'est pas un conflit
bananier mais pourquoi est-elle à ce point décriée ?
Le fruit est apprécié mais ses amateurs s'en sont souvent moqué - peut-être
parce que les singes sont souvent représentés la banane à la main.
D'où vient le mot ? De Madagascar pour certains (TLF) ; du bantou de Guinée
pour d'autres (Colin, Rey). En tout cas, il transite par le portugais et le
latin renaissant. Et en français, on a d'abord parlé de figue-banane, puis
de banane tout court. Sous les tropiques, on distingue bien sûr la banane
plantain (à cuire) de la banane douce, ou banane dessert, mais pas en
France.

Il y a de très nombreuses utilisations métaphoriques du mot. Son doux arrondi,
spontanément sympathique a fécondé à loisir l'inconscient linguistique.
Jusqu'à sa couleur qui a enrichi notre nuancier familier : les murs banane
étaient jaune clair - mais revenons à sa forme.
La banane, c'est au choix un kayak fatigué, un meuble déjeté, une médaille
militaire, une prise électrique (fiche banane), un butoir vertical de
pare-chocs. L'art capillaire la caresse dans le sens du poil : c'est une
longue mèche souvent gominée qui s'enroule sur elle-même et pendouille sur
le front d'adolescents pensifs ; ou bien c'est le chignon qui forme un
rouleau vertical à la Grace Kelly (la banane a toujours été plus distinguée
que la choucroute - enfin, à mon avis).

Et c'est surtout dans un argot assez récent, le symbole de la bonne humeur,
et du sourire permanent ("Tony ? Toujours la banane !").
Et pourtant, que d'échos péjoratifs : Va donc, eh, banane ! = andouille,
crétin, etc. Est-ce à la mollesse progressive de la chose, à l'indécision
de sa courbure ? Qu'importe, c'est injuste !
Et la peau de banane, adhésive d'un côté (comme du crêpe), très glissante
de l'autre est le symbole bonhomme et indépassable de la chute.
La peau de banane figurée n'est pas toujours là par hasard : suivez mon
regard.
"Il m'a jeté une peau de banane" = il a semé une embûche sous mes pas pour me
nuire. Il se voyait déjà député, mais avec cette malheureuse affaire de
fausses factures, il a glissé sur une peau de banane.
On finit sur la république bananière ? C'est-à-dire un pays ou un
gouvernement où priment l'ambition personnelle ou la corruption ; fausse
république qui évoque certains pays du Tiers-Monde, notamment en Amérique
Centrale (Cf. le film de Woody Allen Bananas).




Go à la page principale d'archives