ERREUR

Par: (pas credité)


L'Illinois est paraît-il l'un des Etats des Etats-Unis où l'erreur
judiciaire est la plus fréquente et si l'on en parle, c'est parce que
semble-t-il, l'une d'elles vient d'être évitée de justesse avec la
libération d'Anthony Porter, condamné à mort dont l'innocence vient d'être
établie ? Oh, pas bien dur à comprendre : c'est une sentence qui,
précisément, condamne un innocent. Mais notez bien qu'on n'a pas parlé de
faute judiciaire, comme si la cour s'exonérait à l'avance de tout soupçon.
On est en effet responsable d'une faute. D'une erreur, mon Dieu …
Alors, pour bien comprendre ce qu'est une "erreur", commençons par expliquer
le vieux mot "errements". Mot désuet, littéraire et assez vague qui signifie
à la fois qu'on se trompe et qu'on manque de discernement. Il est retombé
dans ses anciens errements (reparti vers sa secte ou sa vieille maîtresse délétère…).

Le double sens du mot est signe d'une très ancienne confusion : il y a eu
au Moyen-Age, deux verbes "errer" qui signifiaient l'un "voyager", l'autre "se
tromper". Ensuite, par contagion des deux sens, "errer" a voulu dire voyager
en se trompant de chemin et se tromper par suite d'un mauvais cheminement
intellectuel.

En français moderne, on a encore le verbe "errer" : cheminer sans but et sans
direction, souvent parce qu'on a perdu sa direction ("on a erré une heure
avant de trouver la maison").
On a aussi le nom "errance" qui va dans le même sens.
Quant à "erreur", le mot a changé de domaine d'emploi au long des siècles.
D'abord le mot religieux, il a désigné une fausse doctrine, une fausse
opinion.
Juridique, il a pris assez tôt le sens d'"erreur judiciaire" qu'on évoquait
au début.
Parallèlement, il s'est dégagé de son écho moral petit à petit : écart de
conduite, mauvais jugement, inexactitude.
Aujourd'hui, il désigne essentiellement une mauvaise appréciation de
l'esprit, non pas une absence de réflexion, mais une réflexion qui fait
fausse route (reconnaître ses erreurs, etc.).
Et l'adjectif "erroné" qui en dérive a un sens assez neutre : une opinion
"erronée" est une opinion qui n'est pas fondée.



Go à la page principale d'archives