NANISME ET NAIN

Par: (pas credité)


"La guerre du Kosovo révèle le nanisme politique de l'Europe", a déclaré Philippe Séguin.
Le mot "nanisme" n'est pas fréquent et désigne l'anomalie qui consiste à être d'une taille sensiblement inférieure à la fourchette moyenne ; en un mot, "être un nain". Le mot est savant, bien plus que l'adjectif "nain" qui lui correspond, et qui est également beaucoup plus ancien.

Il existe d'autres hommes très petits, réels ou imaginaires, comme les Lilliputiens inventés par Swift dans "les Voyages de Gulliver" (mais on appelle également comme ça des gens de très petite taille, mais parfaitement proportionnés). Les Pygmées, nom de peuples d'Afrique, notamment centrale, dont le nom est d'origine grecque.

Mais à côté de ces termes neutres, on trouve de nombreux mots qui sont le plus souvent utilisés avec une intention insultante :
- "avorton" (sans commentaire) ;
- "nabot", qui vient d'une vieille expression "nain-bot", formée de la même façon que "pied-bot", c'est-à-dire émoussé, déformé ;
- "demi-portion", argot militaire qui fait allusion à la demi-portion qui suffit à un tout petit soldat.

Et quelques images : le "microbe", le "rase-motte" ; le "gnome", divinité qui protège, en principe, les trésors enfouis au fond de la terre.
Un mot pour finir avec le sympathique "myrmidon", étymologiquement pas plus grand qu'une fourmi ("murmex" = fourmi) et pourtant parfois fort courageux : Achille n'était-il pas, bizarrement, le grand Myrmidon ?



Go à la page principale d'archives