ESCLAVAGE

Par: (pas credité)


" Esclave " : l'étymologie semble bien être le mot " sclavus " qui est l'un des deux termes avec " slavus " qui désigne les Slaves. Voir par exemple le dialecte vénitien " schiavon " (le quai et surtout l'église des Schiavoni à Venise). Cette évolution de sens se produit au Moyen âge à une époque où la plupart des Slaves sont asservis par les Germains et les Byzantins.

A remplacé le latin " servus " qui a cependant donné de nombreux dérivés, tandis que le mot " serf " a désigné au Moyen âge le paysan de condition non libre (attaché à la terre, mais non " esclave " au sens classique). Voir les dérivés : " servage " (état de " serf ", différent de l'" esclavage "), " servile " et " servilité ", qui désigne souvent au figuré des attitudes de soumission, plus ou moins volontairement acceptés.

Emplois figurés ou en expressions :
- " être esclave " : n'avoir aucun temps libre. " Il est esclave de son travail ".
- " être esclave de son devoir ", de sa parole = être soumis de manière absolue à une règle que l'on s'est fixée, à une promesse que l'on a faite.
- " être esclave de ses passions " : se laisser dominer par ses penchants.

Le verbe " esclavager ", d'emploi rare, ne s'est pas imposé. C'est " asservir ", issu de la racine " servus " qui a subsisté avec ses dérives, notamment " asservissement ".




Go à la page principale d'archives