TOUR DE FRANCE

Par: (pas credité)


Thème : depuis plusieurs décennies, le Tour de France débute par un" prologue ". Cet usage s'est étendu à la plupart des " courses étapes ".

1) Prologue du tour : il n'est pas considéré comme une étape, d'où son nom qui évoque l'idée d'une ouverture antérieure à l'action proprement dite. C'est une épreuve très courte (sept ou huit kilomètres) destinée à désigner quel sera le coureur qui partira avec le maillot jaune (celui du leader de la course) au cours de la première étape. Antérieurement, c'était le vainqueur du tour de l'année précédente qui portait ce maillot.
Cette épreuve est courue " contre la montre " : chaque coureur effectue le parcours seul et l'auteur du meilleur temps est déclaré vainqueur. Les coureurs partent échelonnés toutes les minutes.

2) Le mot "prologue" vient du lexique du théâtre. Il désignait l'intervention du chœur.
Par la suite, il désigne la partie d'une œuvre théâtrale qui en expose le sujet, en forme le discours introductif. L'idée du "prologue" est qu'il ne fait pas partie de la pièce proprement dite, ce qui correspond à son étymologie = pro = avant ; logos = la parole.

3) Par extension, il désigne toute parole prononcée avant le début proprement dit. Le mot s'emploie comme synonyme de préface pour un livre par exemple.
Peut être comparé à "préliminaire", terme qui a pour étymologie "limen", le "seuil" en latin . Et à "préambule", qui vient d'"ambulare", marcher devant, en avant donc avec l'idée de "précéder".

4) Le mot "prologue" s'est imposé pour le Tour, certainement en raison de la référence à l'idée de spectacle commune au théâtre et au Tour de France. En effet, le "prologue" permet de voir évoluer individuellement chaque coureur, dans un défilé de présentation. En même temps, le mot fait référence à l'image du Tour comme " drame ", " action dramatique ".
Il est intéressant de noter que les médias disent volontiers que l'arrivée aux Champs-Elysées (devenue aussi une habitude depuis plusieurs années) est l'"épilogue" de la course.




Go à la page principale d'archives