ECLIPSE

Par: (pas credité)


On n'y échappera pas aujourd'hui. C'est le grand jour où il fera nuit, le jour de l'éclipse.

Tout le monde vous l'a expliqué : l'éclipse, c'est l'occultation passagère d'un astre. Et l'occultation est un autre mot savant qui désigne le fait de masquer, de cacher, avec, en général, l'idée qu'on cache avec un écran, en mettant quelque chose devant un objet pour le dérober aux regards. Et c'est bien l'idée de l'éclipse.

Le mot dérive d'un verbe grec qui signifie abandonner, laisser. On abandonne donc le champ de vision.

Le mot éclipse présente de nombreux sens figurés qui s'éloignent du sens propre avec souvent un rapport à la gloire et à la célébrité.

Eclipser, c'est faire passer de mode, faire disparaître de l'attention publique. Ainsi, Brigitte Bardot, au début des années 50 a-t-elle éclipsé Martine Carol. Et la Guerre du Golfe a éclipsé la guerre de l'orthographe qui faisait rage en France à la fin de l'année 1990. Eclipser, c'est donc faire pâlir, faire de l'ombre, voler la vedette.

La métaphore astronomique est fréquente quand il s'agit de gloire - et de l'image est d'autant plus forte qu'il ne s'agit pas d'un déclin progressif, attendu ou logique mais d'un remplacement assez brutal, d'un parasitage de l'ordre apparent des choses.

Et l'éclipse est la disparition provisoire, sur la scène, de quelqu'un de connu. "Il a connu une éclipse" signifie "il a traversé une période d'ombre, une traversée du désert" - avec toujours l'idée que ça a préludé à un retour, que ça a été provisoire.

L'expression "à éclipse" signifie sujet à des disparitions répétées, momentanées, mais imprévisibles : une présence à éclipse dans la vie de quelqu'un.

Et le verbe s'éclipser veut simplement dire partir discrètement, sans faire de bruit, sans que les autres s'en aperçoivent.




Go à la page principale d'archives