GRAND

Par: (pas credité)


"Eyes wide shut" - c'est le titre du film posthume de Stanley Kubrick qu'on peut traduire par "les yeux grands fermés". C'est donc le symétrique paradoxal de l'expression "les yeux grands ouverts", et on a exactement le même jeu sur les mots en anglais et en français. Le mot "grand", on le voit, est particulier. C'est essentiellement un adjectif, ici utilisé comme adverbe, mais qui pourtant s'accorde : grands ouverts - et d'ailleurs, on fait la liaison et cet accord s'entend dans la prononciation.

Que cet adverbe s'accorde, contrairement à la règle générale qui veut que les adverbes soient invariables, c'est un usage ancien. De même, on disait en ancien français "des roses fraîches cueillies".

A l'inverse, "grand" utilisé comme adjectif n'avait pas de forme féminine en ancien français. Et on en a gardé un certain nombre d'usages, comme "grand rue", "grand place", "grand-mère", "grand peine", "grand croix", etc.

Le sens propre de "grand" ne pose pas de problème : qui a une taille plus importante que la moyenne. Au sens figuré, ça signifie qui a de la valeur. Cet adjectif est presque toujours placé avant le nom, sauf par exemple si l'on veut préciser que son usage est littéral : "un homme grand" est de haute taille ; un "grand homme" est notable.

Maintenant, à mi-chemin entre les sens propre et figuré, "grand" veut souvent dire "âgé", "vieux", notamment dans un langage enfantin : "quand je serai grand"… Et on parle également de "grandes personnes" pour dire "adultes" dans un vocabulaire qui n'a rien de vraiment familier mais qu'on emploie surtout avec de "petites personnes" - des enfants.



Go à la page principale d'archives