OBSOLETE

Par: (pas credité)


Tout le monde sait qu'une très grande société informatique américaine est actuellement en procès : elle aurait faussé le jeu de la concurrence. Mais se défend-elle, on lui fait des reproches "obsolètes" : on lui reproche des pratiques déjà anciennes, qui ne sont plus de mise, mais surtout, qui ne pourraient plus l'être, car les technologies ayant évolué, ces techniques sont "obsolètes", c'est-à-dire "dépassées".

"Obsolète" est donc un mot assez rare, mais plutôt à la mode, et qui signifie précisément, "passé de mode".
"Passé de mode" ? Non, pas exactement, mais plutôt qui n'est plus en usage.
Le sens est donc souvent technique : un téléphone à cadran est aujourd'hui presque "obsolète", supplanté par les appareils à touches.
Du même coup, le mot se différencie de ceux qui ont un sens plus idéologique ou esthétique que technique ou pratique. Du côté d'"obsolète", se rangeront "périmé", ou "dépassé".

Mais, on trouvera un certain nombre de mots qui expriment un jugement de valeur : "vieillot" qui, bien sûr, dérive de "vieux", et évoque un décor, une apparence, un intérieur par exemple ; ça donne l'impression de quelque chose de "passé", de "jauni", de "flétri" par le temps. "Désuet", littéralement, dont on s'est déshabitué, a un sens proche. Et "suranné" également, bien que ce mot lui-même soit un peu vieux, comme "suranné" lui-même - alors même que son sens d'origine est totalement oublié : qui a plus d'un an.

Quant à "ringard", il appartient à la langue familière. Sans être trop vieux, il n'est plus absolument à la mode, au contraire de son abréviation, "ring" , plus familière encore, mais certainement plus "branchée".




Go à la page principale d'archives