BULLE

Par: (pas credité)


Qui "bosse", qui "bulle" ? C'est le thème d'une enquête récente menée par un grand hebdomadaire français, et qui pose la question du sens de ces mots, familiers tous les deux. "Bosser", c'est travailler. "Buller" - puisque le verbe existe, c'est le contraire, à peu près, c'est ne rien faire, ou pas grand chose, sans que le mot soit réellement péjoratif. Ça évoquerait plutôt une oisiveté tranquille et heureuse, de même que l'expression "coincer la bulle", qui semble plus familière encore, et qui bizarrement est plus ancienne, et semble même à l'origine de la tribu.

Et cette origine est, paraît-il, militaire. Dans l'artillerie, il convient (il convenait peut-être : les progrès sont constants dans ce domaine) que l'affût de certaines armes fût bien précisément horizontal pour que le tir pût être soigneusement ajusté. Il fallait donc vérifier cette horizontalité, à l'aide d'un "niveau", petit appareil qui indique qu'il est à l'horizontale lorsque la "bulle" qui surmonte une certaine quantité d'eau est comprise entre deux repères précis. Il faut donc coincer cette "bulle" dans le logement adéquat - une corvée qui n'est pas trop pénible à accomplir.

"Bulla", en latin, évoque une petite boule, en particulier celle qui est accolée au sceau d'une lettre ou d'un parchemin. Par extension, la "bulle" a désigné le sceau lui-même ; puis la missive, d'où l'usage d'appeler ainsi les décisions du pape. Un recueil de "bulles" a été appelé un "bullaire", et le mot "bulletin" est de la même origine.

Maintenant, le mot a pris d'autres sens, à partir de son image légère et transparente. En particulier, la "bulle" des prématurés, milieu clos et aseptisé, dans une maternité, où ces nouveau-nés, arrivés un peu tôt sont mis à l'abri des agressions extérieures, et protégés contre les attaques infectieuses.
De là, l'expression "être dans sa bulle" : être dans son monde à soi, isolé, sans grand souci du monde extérieur, de la foule, du bruit, de "la vie qui va", au profit d'un repli protecteur et un peu frileux.




Go à la page principale d'archives