FAMILLE

Par: (pas credité)


La loi sur le PACS est venue le 13 octobre 1999 devant l'Assemblée, et on a donc reparlé de "famille". Le PACS, on sait maintenant ce que c'est - ou à peu près - ce nouveau contrat qui précise les rapports juridiques des deux membres d'un couple non marié. Mais la "famille" ? C'est qu'elle change, et on a beaucoup parlé de "famille recomposée", ces derniers temps.

Il s'agit là d'une "famille" constituée par deux personnes qui n'en sont pas à leur premier couple. Des enfants sont déjà nés d'unions antérieures, en ce qui concerne l'un des conjoints, ou les deux. Il s'instaure alors des rapports entre des beaux-parents, et des beaux-enfants. Mais le vocabulaire est parfois un peu en retard sur les façons de vivre - tout au moins le vocabulaire officiel, celui qui est reconnu dans les dictionnaires. Ainsi, si l'on peut parler de beau-fils ou de belle-fille, on manque d'un mot générique pour désigner cette position familiale : le bel-enfant ? Le mot existe, mais pour l'instant, il reste plutôt un terme de sociologue ou de démographe. De même, des enfants vivant sous le même toit, appartenant à la même famille, peuvent n'avoir aucun rapport de parenté reconnue : si deux personnes décident de vivre ensemble, et qu'elles ont chacune eu des enfants antérieurement, ces enfants n'ont aucun ascendant commun, aucun "lien du sang". Et, bien qu'ils appartiennent à la même génération, et soient dans une position de quasi fraternité, aucun mot n'existe pour exprimer leur lien : ni frère et sœur, ni demi-frère et demi-sœur, ni même quart de frère…

La "famille" s'est donc élargie à de nouvelles possibilités, ce qui n'exclut pas, bien sûr, la bonne vieille "famille" à l'ancienne, celle qu'on appelle "famille mononucléaire".
Tout cela est-il si nouveau ? Oui et non, car en latin, "familia" avait un sens bien particulier : il dérive de "famulus", le serviteur. Et donc la "familia" est d'abord l'ensemble des serviteurs d'un maître, puis le mot s'étend à tous ceux qui vivent sous l'autorité et le toit du "pater familias". Cette famille, qui s'apparente presque à une petite tribu, est donc beaucoup plus sociale qu'autre chose, ce qu'on retrouve, à un niveau bien différent, dans certaines "familles" d'aujourd'hui.




Go à la page principale d'archives