NAVIRE , VAISSEAU, PAQUEBOT

Par: (pas credité)


Il est question qu'un "navire" nommé Titanic II fasse la traversée d'Angleterre (de Southampton, plus exactement) aux Etats-Unis (New-York). Qui seront les téméraires enviables qui prendront place à bord de cette embarcation pour faire ce voyage qui doit durer moins de trois jours ? L'avenir nous le dira.

Mais vous avez dit "navire" ? Le mot est joli, peu fréquent aujourd'hui, sinon précisé : on dit "navire de commerce", "navire marchand", "navire de guerre". En tout cas, il s'agit toujours de quelque chose d'important, d'une grande embarcation, d'un bâtiment. Jadis, on hésitait sur le genre du mot ; au XVIIIème siècle, on parlait d' "une navire", mais c'était plutôt pour désigner l'ensemble de la flotte, et de nos jours, cet usage s'est perdu.

Il existe bien d'autres termes pour désigner un bateau, et même un gros bateau. "Vaisseau", par exemple, n'est plus tellement employé, et il s'agit toujours d'un bateau de guerre. Pourtant, la carrière du mot a pris un nouvel essor avec la conquête de l'espace, puisqu'on parle de "vaisseau spatial" (dans la fiction d'ailleurs plus que dans la réalité).

Et le "paquebot" ? Voilà un mot bien majestueux pour un "navire" qui l'est tout autant. Et si le mot est en perte de vitesse, c'est que la chose a été éclipsée par l'avion. On ne fait plus aujourd'hui beaucoup de traversées en "paquebot", sauf pour des croisières d'agrément.
Le mot "paquebot", à l'étrave si noble, dont la fière proue fend la phrase avec une morgue tranquille a pourtant commencé comme simple facteur des mers. Cet anglicisme, "packet boat", représentait le bateau chargé du courrier (c'est ça le "packet") entre Douvres et Calais. Ses tâches postales s'amenuisant, on a continué d'appeler "paquebout" le bateau qui traversait la Manche et prenait des passagers. Le "paquebot" était né, et il allait devenir transatlantique lorsque du Havre il relierait New-York. Et, en effet, il traverse l'Atlantique, d'où son nom. Durant le trajet, les passagers indolents pouvaient se reposer sur des chaises longues qui, à force, ont pris le nom du bateau. Et on parle encore, en abrégeant le mot, de "transat" pour désigner une chaise longue - pas seulement sur un bateau d'ailleurs.




Go à la page principale d'archives