MAITRE

Par: (pas credité)


De "main de maître" : une exposition de réalisations artisanales, dont le titre est une expression toute faite, courante en français, mais particulièrement bien choisie pour l'occasion. Pourquoi ? Parce que cette locution qui signifie très bien exécuté, parfaitement réalisé, vient du monde traditionnel des artisans.

Les anciennes corporations étaient, en effet, hiérarchisées de façon assez précise : apprenti, compagnon et "maître". Et le "maître" était non seulement le patron (idée de pouvoir) mais celui qui possédait totalement toutes les facettes du métier (idée de maîtrise) et qui, par conséquent, pouvait l'enseigner aux apprentis : on retrouve donc là les principaux domaines de signification du mot.
Celui qui, pour accéder à ce statut de maître devait avoir réalisé un chef d'oeuvre et fait son tour de France, pour s'initier à toutes les techniques existantes, était censé posséder un savoir-faire remarquable.

Lorsqu'on dit que quelque chose a été fait "de main de maître", l'expression laisse percer l'admiration : tout est parfait, jusqu'à la touche finale ; et exécuté avec maestria et élégance. Que ce soit au sens propre ou au figuré, puisque souvent de nos jours, on emploie l'expression à propos d'une réalisation plus abstraite, souvent d'ailleurs une opération : des élections organisées "de main de maître", une opération commando, un hold-up...
Et une opération "menée de main de maître" (le participe mené est presque de rigueur) est parfois qualifiée de "coup de maître". Le "coup de maître" fait référence à quelque chose de plus ponctuel encore : c'est l'habileté d'un geste, et on pense d'abord bien sûr à l'escrime.... et à Corneille : "... qui pour leur coup d'essai veulent des coups de maître".

Quant à "trouver son maître", c'est une expression qui évoque que quelqu'un qui se croit particulièrement expert dans un domaine a trouvé plus fort que lui, et s'est incliné devant cette supériorité.




Go à la page principale d'archives